Et si vous ressortiez votre PSP ?

Par Rédacteur Invité le

C’est l’été, il fait beau (enfin, ça dépend d’où on se trouve…), et pour les chanceux ayant pu ou sur le point de partir en vacances, nous avons décidé de mettre sur pied un petit guide qui devrait les pousser à dépoussiérer leur PSP, et à les aider à faire passer le temps, tranquillement posé sur le bord d’une plage paradisiaque. Du coup, nous listons ici 10 perles débarquées sur la console, que vous n’avez peut-être pas experimenté lors de leurs sorties. Evidemment, vous retrouverez ici des valeurs sûres. Mais sans doute pas les valeurs sûres ayant jouit d’une exposition suffisante. Du moins, de notre avis. Allez, c’est parti !

// Lumines II

Ce Lumines II a beau ne plus être de toute première jeunesse, il n’en reste pas moins le point d’orgue qui confirma la déjà solide réputation du studio Q Entertainment. Hypnotique, le gameplay, basé sur un système de blocs débarquants selon un cheminement horizontal, nous place en état de stress constant, nous obligeant à nous creuser les méninges encore et encore pour éviter le Game Over arrivant parfois aussi rapidement qu’une bête giboulée au mois de mars. Son mode Mission embarquant des challenges très relevés devrait finir de convaincre les amateurs de puzzle-game étant passé à côté de ce joyau !

// Valkyria Chronicles II

Faisant suite à un premier volet certes novateur mais encore perfectible, Valkyria Chronicles II réussi à prouver qu’il était taillé POUR la PSP. Utilisant avec intelligence la taille conséquente de l’écran de la bécane, il vous permet de vous retrouver sur un champ de bataille régulé par un système de tour à tour bien trouvé, vous demandant d’arborer une approche résolument posée. Un tactical-RPG certes n’ayant pas eu droit à une traduction Française en bonne et due forme, mais qui mérite, grâce à ses mécanismes de jeux huilés et diablement efficaces, toute votre attention !

// Parodius Portable

A titre personnel, j’oserais avancer que cette compilation (regroupant les titres Parodius, Parodius Da!, Gokujou Parodius (Fantastic Journey), Jikkyou Oshaberi Parodius Forever With Me et enfin Sexy Parodius) embarque les jeux que j’aurais le plus campé, aussi bien sur diverses consoles, allant de la Super Nes à la PSX, en passant par la petite portable de Sony. Arborant des airs de melting-pot parfait du shoot’em up, elle saura offrir à boire et à manger pour n’importe quel amateur de rétro. Pour ne rien gâcher, les titres offerts rivalisent tous d’efficacité, et leur difficulté n’aura en fait d’égal que leur durée de vie. Pour faire court, s’il ne vous fallait qu’un soft sur PSP pour cet été 2011, ce serait indéniablement celui-ci !

// Innocent Life : A Futuristic Harvest Moon

Sans doute bien trop méconnue du grand public, la saga Harvest Moon, si elle se contente depuis des années de nous ressortir à quelques variations près la même recette, visant à vous coller dans la peau d’un fermier en quête de… hum… culture (!), fonctionne toujours aussi merveilleusement bien. Aux antipodes des jeux qu’on dira plus classiques, cet Innocent Life : A Futuristic Harvest Moon va en fait vous offrir la possibilité, dans un futur où l’autoculture règne en LEITMOTIV, de vous prendre par la main et de vous lever aux aurores pour chérir vos plantations, et de vous coucher la nuit venue, pensant à vos plantations. Et de perpétuer ce cycle encore et encore, en cherchant constamment à améliorer votre rendement, et à maximiser votre profit, tout en bénéficiant d’un background sauce RPG loin d’être déplaisant. Addictif…

// Mega Man Powered Up

Capcom a beau demeurer le roi du recyclage assumé (mais pas toujours conscient, malheureusement), il n’en reste pas moins qu’il arrive encore à nous étonner en faisant renaître quelques une de ses reliques de manières très intelligentes. La preuve avec ce Mega Man Powered Up, soit un remake de Mega Man premier du nom, s’entichant à la fois d’une touche graphique enfantine, et d’un challenge diablement relevé. Evidemment, ce remake est livré avec quelques nouveautés, dont un éditeur de niveau plutôt bien pensé, accompagné par la possibilité de camper n’importe quel boss, à partir du moment où vous lui avez fait mordre la poussière. Où comment offrir un replay évident à un titre qu’on aurait pensé à première vue destiné à s’afficher d’une durée de vie limitée…

// Everyboby’s Tennis

S’il aurait été facile de glisser dans cette liste l’un des deux épisodes de la série Everyboby’s Golf, nous avons toutefois préféré sortir des sentiers battus, pour nous rabattre sur l’excellent Everyboby’s Tennis, qui peut d’ailleurs se targuer d’être l’un des meilleurs jeux de tennis sorti à ce jour sur portable. Arborant un gameplay complet et évolutif, il offre en plus un challenge de taille qui vous demandera des heures et des heures de pugnacité avant de se voir bouclé. Ajoutez au tout une touche graphique impayable, et vous vous retrouvez ici avec un soft que notre rédac’ chef n’a toujours pas supprimé de sa PSPgo (oui, on sait…) depuis qu’il l’a essayé. C’est dire !

// Blood Bowl

Inventé par Games Workshop, Blood Bowl pris à l’origine la forme d’un jeu de plateau addictif, offrant une toute autre dimension au football Américain, grâce à l’incursion sur le terrain d’orcs, et plus généralement de bestioles aux mines patibulaires, mais capables de renouveler à elles seules le genre. Porté sur PSP, le concept semble d’ailleurs gagner en maturité, et dispose d’un système de jeu en tour par tour véritablement prenant. Complexe à prendre en main, il n’en reste pas moins une leçon d’inventivité, qui même si elle pèche par sa réalisation graphique un chouilla décevante, arbore une durée de vie et un intérêt tels qu’il serait vraiment dommage de passer à côté !

// Capcom Classics Collection Reloaded

Destinée avant tout aux amateurs du genre arcade nostalgiques des cafés enfumés des débuts des années 90 où il était encore possible de se faire la main sur un beat’em all 2D moyennant 5 ou 10 Francs, Capcom Classics Collection Reloaded enchaîne presque le sans-faute en offrant dans le même UMD des softs tels que Street Fighter II, Ghouls’n Ghosts, Commando, Knights Of The Round, et j’en passe. En plus, Capcom propose pour chacun de ces jeux des petits bonus à débloquer, différents modes d’affichage, et même la possibilité de jouer à 2 en local. Ne reste plus qu’à croiser ce titre avec le nom moins excellent Capcom Classics Collection Remixed, et la boucle est bouclée…

// Pursuit Force : Extreme Justice

Malgré son côté kitsch (presque) assumé, Pursuit Force : Extreme Justice ravira sans problème aucun les gamers ayant été élevés aux Chase HQ et autres Raytracers (un soft sorti il y a maintenant plus de 10 ans sur PSX, mais qu’on vous invite vivement à expérimenter, tant il est jouissif). Vous mettant aux commandes d’une équipe de choc dont le but avoué est d’éliminer des routes une horde de malfrats aux objectifs à chaque fois différents, il tape sans complexe dans le genre du jeu d’arcade pur souche, quitte à traîner une once de répetitivité. Mais le tout est au final tellement bien ficelé qu’on lui pardonnera sans mal !

// Jeanne d’Arc

S’il n’a malheureusement jamais su trouver son chemin jusqu’en Europe, le Jeanne d’Arc de Level-5 demeure pourtant l’un des plus grands tactical RPG que la PSP ait eu l’occasion d’accueillir. Disposant à la fois d’un background on ne peut plus travaillé, de mécanismes de jeu poussant à une reflexion de chaque instant ou encore d’une notion de challenge obligeant le joueur à passer par des phases de levelling poussé, il en offre clairement pour son argent. Quoiqu’il en soit, le fait qu’il soit disponible dans une version Américaine facilement dénichable va vous permettre dès à présent de vous frotter à un monument du genre, qui aurait clairement mérité une traduction en Français. Las…

Voilà, notre sélection PSP de l’été s’achève ici. Mais on compte évidemment sur vous pour venir la complèter via les commentaires !

stopwatch 6 min.