Art et Techno : tagger un QR Code et laissez un message

Sur le web

Par Auré le

Une façon amusante de mêler l’art libre et la technologie en taguant un QR Code comportant le message ou l’url de votre choix dans le monde réel. QR_STENCILER est un petit soft basé sur Processing qui permet de générer un pochoir au format pdf à partir du QR Code que vous lui aurez fourni. Pour les intéressés, la démarche à suivre (de la génération du code au choix de la bombe de peinture) est détaillée ici (en anglais).

Source: Source

8 réponses à “Art et Techno : tagger un QR Code et laissez un message”

  1. allons bon, après les wesh, c’est les geek qui vont taguer les rues ! 🙂
    (quoi qu’ils avaient déjà commencer avec les “spaceinvaders” qu’on trouve un peu partout dans paris (et peut être d’autres villes, je ne sais pas))

  2. Le projet veut que ce soit pour les nouveaux “hobos”!!
    C’est vrai qu’à l’heure actuelle même les “clodos” ont un smartphone!!

  3. Le tag est universel, rien avoir avec les wesh… Si la culture urbaine n’était détenue que par les weshs… Je connais des gens qui tag, on un boulot, écoute jamais de rap et ne vive pas en cité…. Faut pas tout confondre.

  4. @adsofts–> Ou comment critiquer un sujet dont on ne sait absolument rien. Le tag existe au bas mot depuis plus de 2000 ans. La variante que nous connaissons actuellement est une sous culture à part entière possédant sa propre histoire et ses propres acteurs. Pour information par exemple ce genre d’absurdité: “quoi qu’ils avaient déjà commencer avec les « spaceinvaders » qu’on trouve un peu partout dans paris” aurait pu être évitée (et par la même tu aurais pu éviter de passer pour un inculte à la critique facile) si tu connaissais un tant soit peu le sujet que tu critiques. Je te conseils donc d’aller faire un tour sur le site de l’artiste qui pose ces mosaïques histoire de te cultiver un peu:
    http://www.space-invaders.com/som.html
    Et histoire de savoir un minimum de quoi tu parles, cet artiste à été exposé en Juin pour célébrer le 1000ème Space Invaders posé (http://www.galerielefeuvre.com/art-contemporain/invader/)
    Accessoirement, “les wesh” comme tu le dis entre aux musées (“Oh mon dieu !!!”), en 2009 Le Grand Palais recevait l’exposition TAG et La Fondation Cartier quand à elle exposait Né dans la rue – Graffiti…
    Comme quoi les préjugés ont la peau dure. Le minimum pour critiquer, c’est quand même d’en savoir un minimum sur le sujet…

    Pour l’article, et comme xersate, je pense qu’on est plusieurs à avoir eu cette idée. Surtout si on a la double étiquette geek/graffeur. Mais au final ce n’est pas vraiment mis en valeur, enfin c’est mon point de vue. C’est un peu trop facile et un peu trop automatisé à mon gout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *