Les mobiles volés lors des émeutes probablement invendables

Comme quoi, il semble que Régis ne puisse pas vendre ses 40 iPhone flambant neufs, et « offerts par un oncle d’Amérique en fin de course », mais finalement sans doute glanés lors des récentes émeutes ayant touché Londres et ses quartiers. Car aussi logique que ça puisse paraître, la plupart des opérateurs Britanniques ont annoncé qu’il serait possible de bloquer les mobiles listés comme volés. Un coup d’oeil sur leur IMEI, et 24h plus tard, plus aucune SIM ne sera en mesure de fonctionner une fois en leur sein.

Seule solution pour les receleurs : revendre leurs mobiles à l’étranger, ou profiter de la naïveté d’acheteurs potentiels n’étant pas encore au courant de la possibilité pour un opérateur de bloquer ses mobiles. Dans tous les cas de figure, certains revendeurs crédules devraient subir ce qu’on appelle un retour de flammes…

Source: Source