[M-R] IBM Racetrack : La NAND et les Disques Durs en ligne de mire

JDG Network

Par Membre rédacteur le

Article rédigé par le-nerd, membre rédacteur du JDG Network.

Le RaceTrack (littéralement circuit de course) est une technologie en développement depuis près de dix ans chez IBM, qui va lentement mais surement vers sa maturité technologique. Penchons-nous sur cette innovation assez particulière.

Les informations (vos données en somme) sont enregistrées dans des paquets d’électrons le long d’un fil conducteur microscopique (4 à 5 microns dans les derniers substrats). Ces paquets d’électrons sont séparés les uns des autres par des barrières magnétiques qui assurent la cohésion des groupes.

On fait ensuite se mouvoir l’ensemble des données via des ondes magnétiques, pour caler le paquet d’électrons voulu sous le lecteur de piste (à l’image de voitures se déplacement sur un circuit de course). Les données lues sont ensuite interprétées en code binaire.

Les temps d’accès aux données sont de l’ordre de la nanoseconde, et la durée de vie de cette mémoire est bien supérieure à celle des cellules de nos mémoires flash actuelles.

Alors en route vers la révolution ? Pas encore !

La fabrication des micro-fils, le mouvement des données et leur interprétation sont des étapes maitrisées. Reste que pour obtenir des capacités exploitables, il faut des millions de millions de ces micro-fils.

Si la brique élémentaire est là, c’est bel et bien le ciment qui reste à concevoir, puisqu’il va falloir mettre au point des puces stables intégrant cette somme titanesque de RaceTrack, et des contrôleurs capable d’interfacer l’ensemble.

Pour avoir discuté avec mes collègues d’IBM sur le sujet, des prototypes vont être conçût régulièrement dès cette année, pour une commercialisation espérée avant 2020.

Avec des couts de production moins importants que l’actuelle NAND, des capacités théoriques au mm² bien supérieures et des performances de haut vol, cette mémoire marquera une évolution majeure de nos ordinateurs si elle est appelée à se démocratiser.

Si le développement de la mémoire vous intéresse, je vous invite à aller voir mes précédents articles sur le Memristor, et les mémoires HMC.

Pour une étude approfondie du principe de déplacement des Barrières Magnétiques, procurez-vous le « Science Magazine » du 24/12/2010.

Source: Source