[M-R] Le concept de mémoire unifiée : Le Memristor et la ReRAM

JDG Network

Par Membre rédacteur le

Article rédigé par le-nerd, membre rédacteur du JDG Network.

Il y a quelques jours, je vous parlais de la Mémoire HMC, qui a pour but de remplacer le standard DDR. Voici à présent son concurrent direct, dopé au Memristor (avec un petit côté Terminator dans le nom, que j’adore), la ReRAM pour Resistive Random Access Memory.

Développé conjointement par Hynix, HP et Samsung (qui bouffe à tous les râteliers décidément), ce type de mémoire a pour objectif de briser la frontière entre mémoire vive et mémoire de stockage. Le Memristor désigne un composant à effet mémoire, dont la résistance est variable.

Grâce à la résistance variable, ajustable par un courant électrique, un ensemble de Memristor peut être utilisé pour stocker de l’information. Pour expliquer très simplement : Si la valeur de la résistance est haute, alors l’information sera « 1 », si elle est basse, ça sera « 0 ». En multipliant les Memristors, on obtient des suites de 0 et de 1, et normalement, pas besoin de vous faire un dessin… De plus, grâce à l’effet mémoire, même en l’absence de courant, les informations restent stockées.

On arrive au point crucial, le moment où l’on se rappelle que nos pieds touchent bien par terre : “Ouais… Mais à quoi ça sert ?”

Imaginez une mémoire qui dispose des caractéristiques principales de la RAM (Bande passante, temps d’accès,…) et la capacité d’un SSD. Imaginez maintenant que cette mémoire puisse servir soit de Mémoire Vive, soit de Mémoire de Stockage, à votre convenance. Vous y êtes : le meilleur des deux mondes.

Néanmoins d’après ce que je peux entendre (au boulot) autour de moi, nous sommes encore loin des résultats espérés. Le planning fait état de réalisation de prototypes jusqu’en 2014, et une commercialisation possible en 2015.

On ignore aussi, si la première génération de ReRAM présentera cet aspect versatile décrit plus haut. Enfin, on ne sait pas si la ReRAM s’inscrira en concurrence ou en complémentarité de la HMC, bien que la présence de Samsung sur les deux normes fait pencher la balance pour la seconde option. Oui, on ne sait rien ! C’est beau le mystère…

Source: Source