Google : Votre vie privée contre une poignée de dollars

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Google vient de mettre en place un dispositif dans le but est ni plus ni moins d’enregistrer les moindres faits et gestes des internautes avec leur consentement.

Baptisé Screenwise Panel, le dispositif prend deux formes, soit un module à installer au sein de son navigateur et qui enregistra vos sites visités la façon dont vous interagissez avec ces dits sites.

Et puisque rien n’est gratuit, Google paiera les utilisateurs volontaires, enfin jugez-vous même : un code de réduction de 5$ chez Amazon à l’inscription puis 5$ par trimestres pendant un an soit un total annuel de… 25$ ! une aubaine donc pour les utilisateurs…

l’utilisateur partagera avec Google les sites qu’il visite et comment il les utilisent

Et si l’envie vous prenait d’utiliser un autre navigateur internet pour vos activités on ne peut plus personnelles, mais que l’appât du (maigre) gain vous torture, sachez que Google s’est associé avec la société de sondages et d’analyses Knowledge Networks afin de proposer aux internautes un routeur Cisco à installer chez eux qui se chargera d’analyser le moindre trafic transitant par votre connexion internet, que ce soit votre smartphone, votre pc fixe et tout autre appareil se connectant à celle-ci, espérons que les utilisateurs qui opteront pour cette option en informeront leurs visiteurs…

Le routeur enregistrera donc la moindre activité internet, y compris celles des onglets actuellement ouverts (naturellement), mais également des sessions en mode de navigation privée, navigation privée qui n’a de privée que le nom dans ce cas.

Google affirme que les données sont anonymes, mais gageons que de simples recoupements seront nécessaires afin d’identifier les utilisateurs et leurs données, les chances de réussite de ce recoupement seront d’autant plus efficaces si le nombre d’utilisateurs de ce système est faible.

Techcrunh rapporte que certains clients de Knowledge Networks se sont vus proposer -en dehors du cadre de l’accord avec google- de faire partie des 2 500 premiers foyers de l’étude, qui leur rapporterait 100$ immédiatement, puis 20$ par mois.

Orange avait déjà -dans une moindre mesure et sous une autre forme il est vrai- initié ce genre de projet avec son offre DPI qui propose aux internautes français de partager leurs habitudes de navigation en vue de se voir proposer des publicités mieux ciblées, mais tout ceci en accord avec la CNIL et des restrictions avaient été mises en place afin de garantir une « certaine » fort d’éthique : les opinions politiques et religieuses par exemple étaient laissées en dehors de l’étude.

Peu d’informations ont fuité concernant la revente ou pas des données collectées par screenwise, le système étant pour le moment réservé aux seuls foyers américains, il est fort peu probable que Google lance ce service sur notre territoire sans l’approbation (et de drastiques réglementations) de la CNIL et des autorités compétentes en la matière.

Si le service était amené à être lancé en France, seriez-vous du côté des partisans ou des détracteurs ?

Source: Source