Serval : et si nous pouvions nous passer des opérateurs mobiles ?

Smartphone

Par Thomas le

Un projet initié par le chercheur australien Paul Gardner-Stephen risque de faire grand bruit dans le monde des télécoms. En effet son projet intitulé Serval permettrait à terme de pouvoir se passer des opérateurs mobiles ! Pour développer son projet, le chercheur s’est entouré de confrères, mais aussi d’étudiants de l’INSA, une école d’ingénieurs française.

Pour fonctionner, ce système n’utilise pas les antennes des opérateurs, mais le protocole Wi-Fi. Le système se présente pour l’instant sous la forme d’une application Android gratuite qui permet de transformer chaque téléphone en relais pour les communications. Par exemple vous êtes la personne X et souhaitez téléphoner à la personne Y qui se trouve à 1 kilomètre de vous, la personne est trop loin pour l’atteindre directement, vous utilisez donc la personne A qui se trouve à mi-chemin entre vous et la personne que vous souhaitez contacter. La personne A va donc vous permettre de relayer vos communications si le signal n’est pas assez bon. C’est ce qu’on appelle un réseau maillé, aucun point du réseau n’est plus important que les autres, il n’y a pas de point de concentration comme peuvent l’être les antennes relais des opérateurs.

Pour l’instant le projet n’est pas terminé et n’est donc pas pleinement fonctionnel, mais il permet déjà de se passer des antennes opérateurs, mais aussi de sa carte SIM, d’effectuer des appels en utilisant votre numéro habituel, mais aussi d’envoyer des SMS. À l’avenir ils souhaitent proposer un service de cartographie selon le même principe, mais également un service de micro-blogging comme Twitter. L’utilisation d’autres fréquences est également à l’étude, ceci poserait toutefois des problèmes juridiques, notamment en France puisque l’ARCEP doit valider l’utilisation des fréquences, celles du Wi-Fi peuvent être utilisées sans concertation, mais pas les autres.

Le projet Serval ne nous est pas forcément dédié, son concepteur pensait surtout aux pays qui n’ont pas les moyens d’installer tout un réseau d’antennes ou aux endroits ou celui-ci est détruit. L’inconvénient de ce système réside dans le fait qu’il faut tout de même un nombre conséquent de téléphones équipés pour que celui-ci soit viable et pour éviter d’être injoignable. Si celui-ci était vraiment développé dans nos contrées, les conséquences pour le secteur des télécoms seraient sans doute désastreuses puisque nous n’aurions plus besoin de leurs services, de même ce réseau indépendant échapperait à tout contrôle de l’état. Pour ceux que ça intéresse l’application est disponible sur Google Play, mais celle-ci n’est pas encore fonctionnelle sur tous les téléphones, vous trouverez également une procédure sur le site du projet pour les plus bidouilleurs d’entre vous.

Source: Source

39 réponses à “Serval : et si nous pouvions nous passer des opérateurs mobiles ?”

  1. Très prometteur ce projet, mais qu’en est-il de la 3G ? Elle sera aussi disponible par le Wifi ?… Donc si j’ai bien compris, plus besoin de payer l’opérateur mobile donc le fait d’envoyer des sms et appels ( peut-être la 3G. ) serait gratuit ?

  2. Mouai, une appli qui à libre accès à vos données, stockages et compagnie, et qui peut être bidouillée facilement, là je suis un peu réticent quand même…

    A l’heure ou les sms sont également utilisés pour récupérer des codes de connexion à des sites bancaires, je préfère faire un peu gaffe et ne pas être le premier à me faire avoir.

    Je laisse aux autres l’honneur d’être précurseurs en la matière ^^.

  3. a l’échelle d’une ville, pourquoi pas … en cas de catastrophe et de coupure des réseaux ca peut etre pas mal.

    mais pour un ensemble comme la France c’est mort d’avance.

  4. Ouais. Avec un temps de latence de 20secondes :DD .
    Les opérateurs ne courent aucun risque, c’est ridicule de dire ça.

    En revanche pour un pays émergeant ou en guerre, là il y a du potentiel. Dommage qu’il faille un smartphone pour l’utiliser. C’est un peu le chat qui se mord la queue !
    Enfin, à suivre quand même.

  5. @diaryscrazyman
    “Très prometteur ce projet, mais qu’en est-il de la 3G ? Elle sera aussi disponible par le Wifi ?”
    Heu tu sais ce que c’est que la 3G?

  6. Faut imaginer ca avec une connexion sur des box en wifi (tiens c’est bizzare, free et SFR sont sur le coups) + des mobiles, et la le projet devient super intéressant!

  7. En gros, et si j’ai bien compris, chacun devient un potentiel routeur de communication.
    Ça soulève deux remarques :
    – Si on est entourés de bavards, l’autonomie de notre mobile risque de fondre comme neige au soleil.
    – Puisque je fais office de routeur, qu’est-ce qui m’empêche de sniffer tout ce qui circule depuis,et vers mon mobile ?

    Bref, si en cas d’attaque alien cela peut s’avérer utile, je vois mal comment ce genre de système pourrait être déployé chez nous, ou du moins, pas dans l’état.

  8. @frostek: pour contrer le sniffage une double clé de cryptage et c’est done. Pour la batterie c’est vrai qu’elles vont prendre un coups.
    Se pose aussi la question de la saturation du réseau, si tu es entouré de bavards et que tu veux aller sur le net, comment ca se passe?

  9. Et donc pour les appels France-USA par exemple il faudra un nageur volontaire équipé de son smartphone étanche tous les x kilomètres dans l’océan atlantique pour relayer nos appels !

  10. Ha la la les fantasmes sur la disparition des opérateurs…

    Le projet faut abstraction du volume de appels de la data de la consommation de batterie etc etc…
    Sans compter qu en cas d urgence sur une route de campagne ou autre vous avez le temps de mourir 3 fois avant de pouvoir prévenir les secours

  11. INSA = Institut National des Sciences Appliquées
    C’est une école d’ingénieurs (avec prépa intégrée) qui a des cursus dans les télécom et l’informatique notamment (mais aussi le Génie Civil par ex).

    La recherche scientifique en France, c’est le CNRS.
    Ensuite, dans l’informatique, on a l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique)
    Un des centres de recherche de l’INRIA, en coopération avec le CNRS (notamment) et basé à Rennes (comme l’un des INSA qui est également un des partenaires) s’appelle l’IRISA (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires).

  12. J’ai installé l’appli sur mon Samsung Galaxy S CM9 et maintenant mon téléphone ne veut plus redémarrer… Je n’arrive même à accéder au recovery X( . Bref vous voila prévenu… Et moi je vais essayer de débricker mon phone, pas évident depuis le boulot :-/.

  13. Sinon à pars ça, ne mec viens de réinventer les talkies-walkies 😉
    Et idem à cette technologie, si tu as personne à portée, t’es marron, en plus la portée maximale et optimale d’un réseau wi-fi est d’environ 50m (et je parle d’un routeur fixe, pas d’un téléphone), donc uniquement en ville et que tout le monde utilise le système, et je parle pas de la saturation si tout le monde parle, ou alors avec un relais par internet avec les hotspot wi-fi, la ça peut tenir.

    Sinon, on réutilise les onde radio, en mode talkies comme je disais au début : portée théorique maximale de plusieurs km

  14. Intérêt extrêmement limité en Wifi, par contre en onde 2g et 3G là ca peut vraiment le faire, on appelle le plus souvent des gens situés dans une rayon de quelques kilomètres autours de nous, ce qui voudrait dire environ 2 relais pour toucher un cercle de 10km avec le protocole 2G. Faisable.

  15. De quoi tuer l’autonomie de nos smartphones qui n’est déjà pas terrible au fil des nouveaux modèles. Sans parler aussi des petits bidouilleurs qui coderont une app pour décrypter toute les infos qui passent à travers leur smartphone (vu qu’ils serviront de relais pour les gens autour d’eux).

    Bref, une très mauvaise idée car c’est deux points cruciaux.

  16. Super idée… C’est exactement pour la même raison qu’on a arrêté de faire des HUBs qu’on a vite remplacé par des Switchs… Les personnes par lesquelles les communications passeront pourrons récupérer des informations sur vous. Le fantasme de tout hacker : “je n’ai rien à faire tout vient à moi”. Donc merci bien le sniffing.
    Encore une idée débile pour “économiser” qui va aussi favoriser les échanges de virus 😉

    Non vraiment top comme idée lool :p

  17. Ce chercheur n’a rien inventé du tout ! C’est juste une application des plus basique du WIFI MESH qui existe déjà depuis un moment, et qui par exemple a été mis en place a Londres pour les jeux olympiques. Le principe réside dans le fait que chaque terminal est lui même une AP (et non un routeur comme j’ai pu lire au dessus). Il n’y a pas de problème de sécurité vu que la norme prévoit un cryptage pour sécurisé les donnée. Après il y a évidemment des problème de latence, et ne faire du WIFI MESH qu’avec des terminaux mobiles, qui ont une porté de 200m maxi dans un environnement dégagé, c’est juste impossible.

  18. “il permet déjà de se passer des antennes opérateurs, mais aussi de sa carte SIM”

    C’est la mort des opérateurs, d’hadopi et du flickage gouvernemental.
    Alors croyez moi, cela ne se fera pas, il y a trop de fric en jeu, et trop de police remise en cause.

  19. je ne pense pas que ça soit vraiment gênant pour les opérateurs car la qualité de service ne sera pas du même niveau du tout.
    par contre pour court-circuiter une censure avec des sms/mms/email, là ça m’a l’air radical. un peu tard pour la Syrie, mais il y a aura bien un prochain :-S

  20. Bon bah j’ai plus qu’a :
    – m’acheter un mobile android
    – aller à Chatelet
    – Faire un TCPDUMP et m’amuser XD

  21. Et si chaque foyer branchait sur secteur un vieux smartphone (permettrai de recycler) et qui rayonne sur un rayon de plusieurs kilomètre en mode GSM? ^^.

  22. Le mec est en train d'(e) (ré)inventer le Talkie Walkie moderne… Non mais sérieux après il ajoutera des services plus stable, donc payant, et en cas d’urgence comment faire pour être sur de pouvoir joindre ou être joignable. Combien de communication peut supporter un terminal ??? Enfin bref pas convaincu.

  23. Bonsoir à tous,
    j’ai comme l’impression que les commentaires viennent surtout de personnes travaillant chez certains opérateurs, c’est un peu comme sur les forums qui parlent de free…………….
    @+

  24. Très intéressant Il est cependant très probable que tous les opérateurs de mobile se liguent désormais en syndicat pour rechercher toutes les voies et moyens de contournement.
    Quand il faut protéger son beefteck…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *