300 000 internautes pourraient perdre leur connexion en juillet

Sur le web

Par Pierre le

Les autorités américaines sont inquiètes de la perte possible d’internet de près de 300 000 utilisateurs dès juillet prochain, aux États-Unis, en Europe et en Inde. Pour bien comprendre l’histoire, il faut remonter en 2011. Un groupe de hackers estonien avait en effet infecté avec un cheval de Troie plus de 500 000 connexions à travers le monde. Appelé DNS Changer, ce cheval de Troie remplaçait le DNS habituel par celui des hackers, et l’internaute ne voyait pas la différence.


Le groupe de hackers a été mis hors service en novembre 2011 avec l’opération Ghost Click, et le serveur DNS des pirates a été remplacé par un nouveau serveur DNS par le FBI, pour conserver la connexion internet des infectés. Mais cette solution est temporaire, et le DNS de replacement aura expiré en juillet. Près de 300 000 personnes passent encore par ce DNS, et pourraient se voir couper d’internet. Pour savoir si votre ordinateur est infecté, il suffit d’aller sur www.dcwg.org.

“Si votre ordinateur est connecté au service, vous en serez averti et des conseils vous seront fournis. Si votre ordinateur ne dépend pas du système, vous aurez un écran vert, et cela signifiera que votre ordinateur n’est pas infecté”.

Une solution simple et efficace pour réduire le nombre de coupures du Net en juillet prochain.

Source: Source