MacBook 2012 : de quoi inquiéter sérieusement Intel et ses Ultrabook ?

Apple

Par Moe le

Les rumeurs autour du cru MacBook 2012 s’intensifient et gagnent quelque peu en crédibilité à mesure que l’échéance se profile.

Inutile d’être fin mathématicien pour deviner que les prochains ordinateurs portables d’Apple verront très probablement le jour dans quelques mois maintenant. Ce qui demande plus de rigueur, c’est par contre de savoir quelles technologies seront embarquées dans ces futurs produits et à ce sujet il y a de quoi faire :

Design

Le facteur de forme en premier lieu. Certaines sources font référence à un MacBook / MacBook Pro plus fin, dans la lignée du MacBook Air. Une information qui fait sens compte tenu des informations qui vont suivre.

Caractéristiques Techniques

On connait déjà les relations étroites entre Intel et Apple, sans grandes surprises (et sans fausses notes de mauvais goût), les MacBook de cette année seront équipés de processeurs Intel Core de troisième génération, Ivy Bridge donc.

Si les rumeurs concernant la finesse réduite des futurs ordinateurs de la pomme se confirment, les processeurs embarqués seront probablement des versions basses consommations à la consommation culminant à 17 Watts au maximum.

Ivy Bridge oblige, on pourra également espérer l’apparition de ports USB 3.0 sur les prochains modèles, en complément du port Thunderbolt si cher (sans mauvais jeu de mots) à Apple.

Des informations toutes fraîches font également état de rapprochements avec NVIDIA, on imagine donc naturellement des puces graphiques Kepler aux performances que l’on connaît déjà.

Sachez également que 9to5mac a pu mettre la main sur des images (supposées) du MacBook Pro 15 pouces. On remarque que le connecteur Ethernet a disparu, probablement remplacé par un adaptateur USB à la manière du MacBook Air, ce choix s’expliquerai par la volonté d’Apple d’intégrer la norme WiFi 802.11ac (dont nous vous parlions ici) censée offrir des débits jusqu’à six fois supérieurs au 802.11n que nous connaissons aujourdh’ui. Le FireWire disparaît également , certainement au profit de l’USB 3.0 censé lui même remplacer l’USB 2.0. Le mange-disque reste fort heureusement toujours d’actualité.

A gauche, le MacBook 2012 éventuel selon 9to5Mac

Ecran

Lorsqu’on aborde le sujet de l’écran chez Apple, le terme “Retina Display” est dans tous les esprits et visiblement, les futurs MacBook ne devraient pas déroger à la règle. Des informations qui font d’ailleurs écho du côté de chez Intel puisque On parle également de changements dans la manière de choisir sa résolution : on ne parlera plus en terme de pixels mais plutôt en qualité. L’utilisateur aura donc le choix entre résolution faible, moyenne ou optimale.

Et maintenant ?

La question que tout le monde se pose est évidemment : “Qu’attendre alors de ces MacBook mis au goût du jour”. Sans vouloir spéculer outre mesure sur des éléments pour l’heure non confirmées (même si certaines informations laissent peu de places au doute à l’image d’Ivy Bridge), les futurs MacBook d’Apple seront très clairement équipés pour faire face à une concurrence qui a largement rattrapé son retard en matière de finesse et de confort d’utilisation.

Le Zenbook du début d’année d’ASUS a clairement affiché la couleur, la version 2012 se voit agrémenter de caractéristiques bienvenues comme le rétro-éclairage du clavier ou encore une résolution agréable à l’oeil. Or toutes ces innovations sont soit déjà maîtrisées par Apple ou dans les cartons (si l’on valide les rumeurs concernant un éventuel écran Retina).

Caractéristiques mises de côté, c’est clairement sur l’aspect extérieur mais aussi le système d’exploitation que les MacBook sont attendus au tournant. Alors qu’Apple mise sur une convergence accrue d’iOS et de Mac OS X, les utilisateurs ont désormais accès à un marché d’applications, à une synchronisation via iCloud ou encore à un système de restauration du système via une simple connexion internet.

Toutes ces innovations ne sont attendues que pour la fin de l’année chez Microsoft avec Windows 8, il y a donc fort à parier que les utilisateurs déjà sous Mac OS auront une décision à prendre non plus sur le hardware, mais bel et bien sur l’environnement logiciel.

Les autres utilisateurs auront encore le paramètre prix à prendre en compte, les constructeurs d’Ultraportables souhaitant tirer les prix vers le bas, ce n’est pas en 2012 qu’il faut s’attendre à voir les ordinateurs portables d’Apple plus compétitifs que la concurrence, du moins à configuration égale.