San Antonio : des puces RFID pour suivre les étudiants

Sur le web

Par Auré le

L’idée de suivre l’itinéraire des étudiants et de connaître leur position à tout instant grâce à un système RFID n’est guère nouvelle. En effet, en 2005, une école élémentaire Californienne ainsi que d’autres établissements scolaires japonais avaient déjà tenté l’expérience sans pour autant que leurs gouvernements respectifs ne viennent pleinement embrasser cette technologie.

Aujourd’hui, c’est au tour d’un établissement de San Antonio d’envisager d’intégrer des puces RFID au sein des cartes d’identité de ses 6290 étudiants dès l’automne prochain. Un projet qui nécessitera 525 065 $ d’investissement la première année et 136 005 $ les années suivantes pour garantir son bon fonctionnement. Des fonds que l’établissement en question devra tirer de ses propres caisses et qui lui seront remboursés par l’État s’ils constatent une hausse du taux de fréquentation de l’école par les étudiants.

Les responsables de l’établissement déclarent que ce système d’identification par radiofréquence (RFID) devrait permettre d’améliorer la sécurité en leur permettant de localiser les élèves et de les compter avec plus de précision en début de journée pour réajuster le financement des études de certains qui se base en partie sur la régularité de la fréquentation.

Capable de détecter si l’étudiant se trouve dans l’établissement ou dans le car en direction de l’école via cette carte RFID, nul doute que certains auront déjà pensé à donner leur carte à un ami afin de simuler leur présence.


Source: Source

17 réponses à “San Antonio : des puces RFID pour suivre les étudiants”

  1. Cela peut être utile pour ne pas perdre des élèves (primaire, secondaire) mais pour des lycéens ou des étudiants qui peuvent manifester… C’est moins louable.

  2. Ouais, je pense surtout qu’il va y avoir un camarade qui va se balader avec les 5-6 cartes de ses copains pour les couvrir et au final le projet ne servira à rien

  3. Ca sert strictement à rien de savoir où sont les élèves
    Le but c’est de réussir ses études pas d’aller à l’école.. Enfin… je crois =/

  4. Le but réel, habituer les jeunes à être fliqués en permanence. A la fin, ce sera un jeu d’enfant de leur imposer la puce sous cutanée.

  5. Non mais y a que moi qui trouve ce systéme totalement nul à chier et absurde ? On va où ? On est considéré comme des êtres humains ou des animaux auquels on met une clochette pour pas les perdre ?

  6. C’est surtout que c’est plus simple pour l’école. Ils doivent juste installer le systeme et apres toute les données arrivent comme par magie dans leur systeme…
    Faut arreter de penser à chaque fois à la conspiration mondiale !

    Et ca peut servir quand ya un incendie, un type avec une mitrailette sur le campus, de savoir si ya des eleves qui traine encore dedans. Ceci dit si on réfléchis, faudrait que tout le monde l’ait sur soit et pas dans son sac a main… Du coup, faut la puce souscutané (ouhhhhh, on est des vaches xD)

  7. C’est pas en étant traité comme du bétail qu’on devient un homme. Mais des âmes bien-pensantes vont nous dire qu’elles ne veulent que notre sécurité. Pendant ce temps-là, la vraie sécurité, la police, est soit inefficace soit privatisée aux USA.

    Allez les mecs de Verichip et cie, dites-le que c’est pour l’argent. Personne ne vous blâmera, tant le cynisme règne.

    Sur Youtube, il y a un docu intéressant sur le contrôle électronique de la population.

  8. Déjà que dans les villes comme Londres, Paris et Toulouse, quand on dispose d’une carte type Pastel (Tisséo, je suis toulousain) qui est RFID, lorsqu’on passe devant une des caméras du métro, ou qu’on monte dans un bus, une lecture est effectuée à distance afin d’identifier le porteur, et en plus, ils ont une image à la caméra pour être sûr… Tisséo s’était vanté de ce procédé, moi je trouve ça extrêmement liberticide !!!

  9. Encore une bonne nouvelle 😉

    Et dans 50 ans, les pubs personnalisées directement dans vos lentilles de contact, définies via vos habitudes de consommation, elles mêmes calculées grâce aux nanorobots présents dans vos aliments…

    C’est à peine exagéré si on considère ce qui se passe sur le web aujourd’hui…

  10. Utiliser une puce RFID comme moyen d’identification me fait penser au futur système économique mondial annoncé dans la bible apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    “Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six .”

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur ! Ce sont les 2 petits traits au début et milieu et à la fin qui en langage code-barre donne le 6 , je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google …

    après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé…..
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *