E3 : Preview des jeux Capcom !

Par François le

Après EA, place à Capcom et aux preview des différents jeux présentés par l’éditeur lors de cet E3 ! DMC Le titre est plaisant visuellement, la différence entre le monde normal et les limbes est clairement visible, et les modifications que cela engendre en temps réel sur la ville sont vraiment très classes. Sinon, le […]

Après EA, place à Capcom et aux preview des différents jeux présentés par l’éditeur lors de cet E3 !

DMC

Le titre est plaisant visuellement, la différence entre le monde normal et les limbes est clairement visible, et les modifications que cela engendre en temps réel sur la ville sont vraiment très classes. Sinon, le gameplay de DMC reste du Devil May Cry pure souche, alternant les phases de shoot et de combat au sabre, ou à la faux, avec des phases de plateforme pure et dure.

Le personnage dispose d’un arsenal simple : une épée et une faux pouvant être utilisées indifféremment, même si les attaques à la faux, plus lentes, sont plus dévastatrices. En plus de cela, les flingues, qui ne font certes pas autant de dégâts, sont toujours là, en support. Mais ils peuvent aussi permettre de ralentir et d’occuper les ennemis quand il y en a un certain nombre.
Dante possède également un grappin, qu’il peut utiliser pour modifier son environnement (créer des plateformes par exemple) mais également contre ses ennemis, pour les rabattre vers le sol, ou casser une défense par exemple.

Lorsque la jauge qui va bien est remplie, vous pourrez passer en mode « Devil », le décor passe en noir et blanc, et le personnage retrouve un look plus classique, avec les cheveux blancs et une tunique longue et rouge. Ce petit détail prouve à lui seul que nous avons affaire à un Devil May Cry. La plastique des monstres a également changé, plus inestoide, et angoissante que jamais.

Ce nouveau DMC est une réussite, et moi, qui n’étais pas un fan de la première heure de ce style de jeu, j’avoue que je me laisserais bien tenter par l’aventure. Ce design si différent, qui a le plus frappé les gens est en fait une !force selon moi, cela permet un reboot de la série dans une ambiance moins n’importe quoi qu’avant, et peut être en définitive plus « sérieuse ». Toute proportion gardée bien entendu.


Lost Planet 3

Nous sommes Jim, qui arrive sur une planète de glace pour travailler dans l’extraction et le maintien en l’état d’une colonie, et surtout, faire fortune. Il a un petit air de Jim Raynor, mais juste un peu. Le jeu se déroule donc entièrement sur une planète de glace, donc autant vous le dire de suite, si vous n’aimez pas les ambiances anxiogènes et surtout teintées de bleu, ce jeu n’est pas pour vous.

On retrouve avec plaisir une ambiance très proche du premier opus, avec les créatures bizarres et insectoïdes (les Akrids) qui pullulent. On retrouve aussi le mix de gameplay entre les phases dans un véhicule (ici nommé Rig), et celles à pied.
Le Rig n’est d’ailleurs pas que votre véhicule de travail dans le titre, c’est aussi votre deuxième maison. Le personnage choisissant de dormir dans son Rig plutôt que de se mêler aux autres employés de la base. Le véhicule est lourd, et il est équipé comme un Big Daddy. Avec sa perceuse géante d’un côté, et sa pince de l’autre. Il est d’ailleurs possible d’utiliser cette dernière afin d’attraper des Akrids, pour ensuite les détruire à coups de perceuse… Yummy !

Lorsque vous êtes en dehors de votre véhicule, le combat peut parfois se résoudre via des QTE, histoire de simplifier les combats au corps à corps. Jim dispose d’un grappin, qui lui sert à descendre en rappel, et à grimper sur des plateformes inaccessibles autrement.

Le petit quart d’heure que j’ai passé sur ce titre ne me permet pas de juger complètement de son intérêt, mais malgré tout, l’ambiance semble être au rendez-vous, reste à voir si le scénario tient la route !

Resident Evil 6

La démo à laquelle j’ai pu jouer (pendant vingt minutes) comprenait trois phases de la campagne solo distinctes, permettant de prendre en main les trois personnages emblématiques de ce Resident Evil 6.

La campagne solo nous fera donc découvrir les mêmes événements, et les mêmes lieux à travers les yeux de Chris, Leon et Jake. Ils ont chacun un gameplay assez proche, mais avec quelques subtilités au niveau des armes et des déplacements possibles. Il semblerait que la phase finale de ce passage du titre les fasse se rejoindre.

Bon, autant vous l’avouer de suite, je n’ai pas été emballé plus que ça parce ce nouveau RE. Pourtant, la démo à laquelle j’ai pu jouer reprenant certains codes des anciens RE, avec plus de peur, et moins d’actions. Mais les différentes vidéos que l’on a pu voir jusqu’ici laisse présager d’encore trop d’actions. J’imagine que les fans y trouveront leur compte et que les nouveaux venus apprécieront de pouvoir « enfin » se déplacer tout en tirant.

Mais la narration rigide, et le moteur graphique quelque peu daté pourrait bien faire fuir une partie du public. Je vais me laisser malgré tout une porte de sortie, en disant que je n’y est clairement pas assez joué pour me faire une opinion définitive.

stopwatch 5 min.