Free mobile : pas de hausse des tarifs à l’horizon

Business

Par Moe le

C’est l’un des arguments martelé par ses concurrents que Xavier Niel vient de jeter aux oubliettes.

En annonçant aujourd’hui qu’une hausse des tarifs de Free mobile n’était pas à l’ordre du jour, le patron d’Illiad rassure ses clients autant qu’il rassure les investisseurs sur la pérennité du modèle économique du quatrième opérateur national.

Lors du lancement de ses deux offres en janvier dernier, Xavier Niel avait sans détour précisé que les tarifs présentés seraient réservés aux 3 millions de premiers abonnés sans donner plus de précisions sur l’avenir :

On a mis une limite théorique à 3 millions pour ensuite se poser la question : est-ce qu’on s’est trompé dans nos calculs économiques d’une façon ou d’une autre ? On pense que non, et donc ce prix aura une pérennité[…]Si on s’est trompé, on s’engage à ne pas changer le prix pour les 3 premiers millions. Mais dans l’autre sens, si on choisit de baisser les prix, on les baissera pour tout le monde

Promesse tenue donc par l’entrepreneur qui a souhaité s’exprimer lors d’une interview à Capital, la même durant laquelle il annonce porter plainte contre SFR pour concurrence déloyale :

Nous avions pris ce repère [le seuil des 3 millions, NDLR] pour mesurer la consommation moyenne de nos abonnés et ajuster éventuellement nos prix. Nous avons maintenant une bonne visibilité

Le modèle économique semble-donc en bonne santé si l’on en croit Xavier Niel qui ne manque d’ailleurs pas d’annoncer la couleur des prochains résultats financiers prévus fin août :

Nous communiquerons fin août les chiffres arrêtés le 30 juin. Mais je peux vous confirmer que nous continuons à enregistrer une croissance très forte

Source: Source