AFPresque Vs AFP : Round 2

Sur le web

Par Pierre le

La semaine dernière, l’AFPresque avait été attaqué par l’AFP. la raison ? Concurrence déloyale et parasitisme selon l’agence de presse. Le site reprenait en effet le logo et le nom de l’agence à sa sauce pour en faire une parodie et traiter l’information avec humour.

Après cette mise en demeure, l’AFPresque a décidé dans la foulée de changer de nom et de logo. Le compte parodique qui sévit sur Twitter s’est en effet renommé Redac France Presque, et on pensait l’histoire terminée. Que nenni, RFPresque a décidé de contre attaquer en attaquant en justice l’agence de presse.

[Nous contre-attaquons] tant pour les engagements obtenus sous la contrainte, que pour les fonds qu’on a tenté d’obtenir par le même moyen, alors qu’aucune créance fondée juridiquement n’existait pour le permettre.

explique RFPresque sur son blog. Ayant engagé un avocat, le site espère bien retrouver son nom d’origine ainsi que son logo. L’article 312-1 du Code pénal sert de base à la défense de RFPresque, qui compte s’appuyer sur le fait que le tribunal reconnaisse que l’AFP a exercé des pressions sur le site pour obtenir ce qu’elle voulait. De plus, la parodie est un droit en France, et le compte parodique espère faire entendre ce droit pour continuer à animer le fil d’actualité de ses followers sans aucune crainte.

Source: Source