Amazon vend plus d’ebooks que de livres papier

Business

Par Moe le

Alors que Wikipédia semble souffrir d’une panne pour le moins dérangeante, prenons le temps de méditer sur les chiffres communiqués par Amazon Grande Bretagne : pour 100 livres versions papier vendus, ce sont 114 ebook qui sont commercialisés.

Une performance désormais traditionnelle pour le site marchand qui avait déjà signé un accomplissement similaire aux Etats Unis il y a tout juste un an.

Le succès du Kindle mais aussi des liseuses numériques dans leur ensemble explique cette mutation des méthodes de consommation du grand public même si tout ceci reste à relativiser.

Entre qualitatif et quantitatif

Sans des chiffres précis, on ne peut que s’interroger sur la valeur ajoutée des ouvrages vendus au format numérique au détriment de ceux papier. En effet, si l’on observe rapidement la liste du top 100 des ebooks les plus vendus, on constate l’hégémonie des ouvrages « premiers prix » à savoir sous la barre des 6 euros.

Bien que le prix soit (et de loin) l’un des critères les moins pertinents à avancer lorsque l’on parle de littérature, c’est surtout un mode de consommation qui s’exprime : à la manière des applications, ce qui fait la force de la plateforme de livres numériques Amazon c’est bien le coût dérisoire de nombre d’ouvrages disponibles contre lesquels les livres papiers disponibles chez les professionnels ne peuvent que rarement rivaliser.

La bonne prestation du marché des livres numériques a de quoi inquiéter autant qu’elle rassure : les français sont friands de numérique et lisent (encore) mais à quel prix ?.

On se souvient de la fronde des éditeurs français face à la politique d’Apple, mais aussi de Google vis à vis de la tarification des oeuvres numériques.

Angry Books Space

Vouloir gérer l’industrie du livre numérique de la même manière qu’un marché d’application présente des avantages (financiers) certains mais aussi des déconvenues pourtant connues de tous : le déclin de la presse papier.

Ce ne sont d’ailleurs pas les professionnels du secteur qui contrediront cette assertion : alors que les liquidités d’Amazon ont diminuées de 40 % d’une année sur l’autre, 9 produits sur 10 du palmarès des produits les plus vendus du groupe sont soit un Kindle soit un accessoire compatible avec ce dernier.

Les membres Premium (79 dollars) jouissent également de près de 130 000 ouvrages à louer gratuitement et indéfiniment, une politique commerciale techniquement impossible à mettre en place avec les livres papiers.

Source: Source