Travail infantile : Samsung sous les critiques

Business

Par Moe le

C’est un organisme chinois de défense des travailleurs qui met le constructeur coréen sous le feu des critiques après une plainte déposée à son encontre pour travail infantile.

Selon des informations glanées par des informateurs sous couverture dans l’une des usines de HEG (un sous traitant de Samsung), jusqu’à sept enfants feraient partie de l’effectif de l’industriel chinois.


L’âge des enfants ne dépassant pas 14 ans dans le meilleur des cas, les critiques virulentes à l’encontre du constructeur coréen n’ont pas tardé à se propager sur la toile obligeant le géant de la téléphonie à s’exprimer publiquement quelques heures seulement après les accusations portées à son encontre :

Samsung Electronics a mené deux enquêtes indépendantes sur le site de HEG cette année. Aucun dysfonctionnement n’a été constaté lors de ces inspections[…]A la suite de ces accusations, nous procéderons à une nouvelle enquête afin de confirmer les conclusions de nos précédents audits. Si des irrégularités venaient à se manifester, nous prendrons toutes les mesures coercitives nécessaires à leurs résolutions.

Sans réponses de la part du sous traitant HEG (Harbin Electronic Group Corp), l’organisme de défense des travailleurs chinois a exprimé de vives craintes quant à la relative opacité qui entoure ce début d’affaire :

La lumière doit être faite sur la base des éléments que nous avons exposés

A l’instar d’Apple donc, il semblerait que Samsung (pas plus que les autres grands industriels du secteur) ne soient pas à l’abri de critiques (si les faits ne sont pas confirmés) ou de dérives le cas échéant.

Source: Source