Do Not Track : amende de 22.5 millions pour Google

Business

Par Moe le

C’est un épilogue qui risque de faire date dans l’histoire de la protection de la vie privée sur le web. Dans le cadre de l’affaire d’espionnage des données d’utilisateurs de Safari, le navigateur d’Apple la Federal Trade Comission (FTC) a décidé de condamner Google à une amende de 22.5 millions de dollars, somme que la firme de Moutain View s’est engagée à payer.


Souvenez vous: en février dernier le Wall Street Journal mettais en lumière les pratiques douteuses de Google en terme de gestion des cookies utilisateurs.

Pour faire simple, le géant de la recherche contournai des règles de sécurité par défaut d’un certain nombre de navigateurs afin de pouvoir collecter des informations sur les internautes afin de fournir à sa régie publicitaire un levier supplémentaire afin d’offrir de la publicité ciblée pour le plus grand bonheur des annonceurs.

Des pratiques jugées illégales par la commission de régulation américaine et qui n’ont pas manqué de faire réagir les autres entreprises concernées : Microsoft, Mozilla ou encore… Google lui-meme s’accordent à dire qu’un dispositif d’anonymat sur le web devrait être mis en place au sein des navigateurs. Baptisé Do Not Track, c’est Microsoft le premier qui franchira le pas quelques semaines après la révélation de l’affaire.

La FTC se félicite de la résolution de l’affaire et rappelle aux industries du secteur quels sont les risques encourus en matière de violation de la vie privée :

Cette amende record envoie un message clair à toutes les sociétés. Grandes ou petites, elles doivent toutes respecter les décisions de la FTC contre elles et tenir leurs promesses de confidentialité envers les consommateurs ou elles finiront par payer beaucoup plus que ce leur aurait coûté le respect des règles en premier lieu

Cher le cookie tout de même…
Source: Source