Abonnements payants : nouveau souffle pour Facebook ?

Business

Par Moe le

Particulièrement refroidit par son expérience d’introduction en bourse calamiteuse, Facebook tente de mettre les bouchées doubles afin de rendre attractives ses actions auprès des investisseurs.

Pressé par les investisseurs vers la voie de la monétisation dans les plus brefs délais, Mark Zuckerberg doit ainsi s’adapter aux changements du secteur des jeux sociaux.


Objectif : relancer un secteur en recul

C’est donc tout naturellement que Facebook répond aujourd’hui à l’une des promesses faites il y a deux mois : le système de paiement récurrent au sein des applications.

Rien ne différencie cette fonctionnalité de celle que l’on retrouve au sein de titres tels que World Of Warcraft ou encore Star Wars The Old Republic (pas trop seul Pierre ?).

Les éditeurs en première ligne

Il n’en reste pas moins qu’elle celle-ci était attendue par les éditeurs et notamment Zynga qui peine à traverser une mutation de l’industrie en ligne.

Affichant une perte trimestrielle de 22,8 millions de dollars et ayant récemment perdu son directeur d’exploitation John Shcappert, la société est à l’affût d’opportunités en matière de revenus.

Disponible via les crédits Facebook ou via le système de paiement Paypal, l’abonnement tacitement reconductible peut à tout moment être résilié dans la rubrique paramètres du compte de l’utilisateur.

Une bonne chose de faite donc pour Zynga, mais aussi Kixeye ou encore Electronic Arts qui pourront véritablement « verrouiller » des milliers (millions ?) de joueurs sur des collectes de tomates et autres traites de vaches.

Bon allez…
Source: Source