eBay : les annonces les plus délirantes

Par Fabien le

Depuis sa création, eBay en a vu des lubies de vendeurs. Ceux qui sont prêts à vendre un carré de pelouse de stade de foot ou une mèche de cheveux de Justin Bieber pour des milliers de dollars. Alors que le site est plus ou moins sur le déclin, il connait un pique de célébrité auprès des collectionneurs de jeux vidéo. Retour sur les offres les plus délirantes.


On ne parle pas là des jeux d’occasion disponibles par milliers deux jours après leur sortie, mais des tentatives de ventes délirantes. La dernière en date est celle d’un Final Fantasy II à 40 117 euros. Normal. La différence c’est qu’ici le vendeur promet qu’il s’agit d’un jeu spécial, conçu spécialement pour le CES de 1991 et donc dans une version US. Alors même que Nintendo avait abandonné la production du jeu pour l’Occident, préférant se concentrer sur la SuperNES.  40 117 euros quand même.

Encore plus fort : la vente d’un kit de développement du projet Durango. Cette supposée Xbox 720 qui n’a pas été annoncée officiellement et que Microsoft retarde au maximum se retrouve en vente, comme ça, par la magie l’interweb. Et le pire c’est qu’il serait possible de développer un jeu grâce à ce kit pour seulement 16 129 euros. Avouez-le ça donne envie non ? Fabulons ; le vendeur est soit un traitre au sein de la confrérie Microsoft, une sorte d’agent double qui leur veut du mal, soit un voleur de l’impossible, du genre à avoir une dague du temps refilé par le Prince de Perse pour passer incognito les barrages de le firme de Redmond. Ou alors un bon menteur virtuel, qui espère se payer ses vacances à Ibiza grâce à eBay. A vous de rayer les mentions inutiles.

La folie des ventes ne s’arrête pas là, un homme (ou une femme d’ailleurs) a voulu mettre la barre plus hautes que tous les autres. Et pour le récompenser, il décroche la palme Jerome Kerviel 2012. Ce français -forcément- a tenté, tant bien que mal, de vendre un Ocarina Zelda marqué du sceau de la Triforce. Il n’y pas un, pas deux, pas trois, mais bien douze trous en céramique pour jouer au moins 34 partitions de musique Zelda. J’admets ne pas savoir ce qui me retient encore à l’achat. Peut-être les 450 000 euros demandés par le vendeur. Peut-être.

Une dernière pour le fin : une collection de jeux pour 1 000 000 d’euros. On y retrouve tous les jeux sur consoles Nintendo de la NES à la Gamecube, tous les titres sortis sur consoles SEGA ainsi que ceux sortis sur système NEC. La personne a certainement du arrêter ses études à 13 ans pour se lancer dans cette collection hallucinante. Et encore plus affolant : le vendeur a vite trouvé un acquéreur !

stopwatch 3 min.