Guide d’achat spécial rentrée : notre sélection d’ultrabook

Ordinateurs

Par Moe le

La rentrée, qu’elle soit scolaire ou professionnelle est déjà là, et vous êtes nombreux à vous interroger sur l’utilité voire même la nécessité de remplacer votre machine de bureau (ou votre pc portable vieillissant) par un ultrabook.

Nous dirons même par un ultra portable au sens large puisque non content d’avoir su imprégner le concept d’ultra-portable sous sa marque ultrabook, le constructeur Intel est parvenu à complètement éclipser son concurrent AMD dans ce secteur si prometteur.

Ce guide d’achat est donc l’occasion pour nous de vous présenter ce qui se fait de mieux sur le marché non seulement en matière de rapport qualité/prix, mais aussi en terme de nouveautés.

Mais d’abord un ultra-portable pour quel usage et pour quels profils ?

Ultra-portables : définition et usages

Ce qui est bien avec le segment ultra-portable, c’est qu’il se définit lui-même sans trop d’efforts de la part du consommateur : On s’attend à des machines légères et transportables sans toutefois rogner sur les performances.

Si Sony a été particulièrement actif sur ce créneau depuis un certain nombre d’années déjà, la mode a été littéralement relancée par Intel à grand renfort de campagnes de communication et de cahier des charges strict.

À la rédaction, nous avons une certaine idée de ce qui fait un ultrabook en 2012 et nous avons réalisé ce guide en suivant ces critères :

Poids

Au-delà de la barre symbolique des 2 kilos, la frontière entre un ultra-portable et un PC portable traditionnel diminue comme peau de chagrin.

Nous avons donc décidé d’écarter systématiquement les produits jugés « lourds » non seulement en valeur absolue, mais aussi en « ressenti » la faute essentiellement à un poids mal réparti par exemple.

Autonomie

Passage obligé pour tout PC portable qui se respecte (à l’exception des transportables), l’autonomie constitue le second point clé à considérer selon nous lors de l’acquisition d’une machine ultra-portable.

Loin des chiffres théoriques communiqués par les constructeurs, nous avons pris les mesures effectuées lors de nos tests afin de sélectionner ce qui nous paraît comme une autonomie suffisante en utilisation « intensive » (ndlr : comprendre geek avec 100 onglets ouverts sous le navigateur) : 6 heures.

Clavier

Encore considéré comme un luxe il n’y a pas si longtemps, le rétro-éclairage de nos chers claviers représente un passage quasi obligé pour l’ultra-portable moderne, qu’il soit d’entrée ou haut de gamme.

Conscients de cette popularité croissante, les constructeurs font aujourd’hui l’effort de proposer de série cette fonctionnalité, une politique qu’il faut saluer.

Après tout, qui en 2012 achète encore les lampes à LED USB pour PC portables ?

Ecran

Last but not least : l’écran. Nous aurions pu diviser ce critère en deux sous-parties respectives à savoir dalle et résolution, mais à y regarder de plus près : mieux vaut miser sur une visibilité de qualité avant d’afficher une orgie de pixels.

Rien ne sert de disposer d’un écran à la résolution démentielle si au moindre rayon de soleil vous ne parvenez pas à lire les caractères minuscules de votre page internet.

Notre préférence ira donc aux dalles mates, si possibles aux angles de vision supérieurs à la moyenne quitte à rogner un peu sur la résolution. Sur le long terme, vous vous féliciterez de ce choix.

Le cas Windows 8

Windows 8 a été pensé avant tout pour un usage nomade. Un parti pris qui risque de faire grincer des dents mais qui représente une évolution logique pour Microsoft : à l’heure ou les foyers s’équipent en appareils mobiles, nos habitudes de consommation de contenu numériques évoluent.

On retiendra donc que Microsoft aura fait un effort particulier au niveau de la gestion des connexions sans fil en incorporant même un mode « avion » coupant toute connectivité qu’elle soit cellulaire ou WiFi.

On s’attend également à un support plus poussé des interfaces tactiles et les tuiles ainsi que la barre latérale « invisible » sont précisément conçues à cet effet.

A l’heure actuelle, vous pouvez bénéficier d’une réduction sur le prix du futur système d’exploitation de Microsoft en faisant l’acquisition d’une machine avant le mois d’octobre.

En marge de ces différentes réductions, profitez également de réductions ponctuelles sur des modèles certes anciens mais toujours très bon en terme de rapport qualité/prix.

En résumé, l’ultrabook idéal selon nous ne doit pas dépasser les deux kilos, doit être équipé d’un clavier rétro-éclairé avoir une autonomie d’au moins six heures et disposer d’un écran lisible en tous temps.

Bien entendu, tous les produits de ce guide d’achat ne répondent pas précisément à tous ces critères et se rattrapent sur d’autres créneau tels que la connectivité ou encore le design.

Sommaire du guide d’achat :

Pages : 1 2 3 4 5 6