Windows 8 : un pré-accueil peu chaleureux

Android

Par Moe le

Quiconque a connu le fiasco (relatif) de Windows Vista comprendra aisément l’engouement qui a mené à l’adoption massive de son successeur Windows 7. A la fois plus rapide et plus abouti visuellement, l’avant-dernier OS de Microsoft avait été adopté par 1,64 % des utilisateurs avant sa sortie. Ce n’est visiblement pas le cas de la […]

Quiconque a connu le fiasco (relatif) de Windows Vista comprendra aisément l’engouement qui a mené à l’adoption massive de son successeur Windows 7. A la fois plus rapide et plus abouti visuellement, l’avant-dernier OS de Microsoft avait été adopté par 1,64 % des utilisateurs avant sa sortie. Ce n’est visiblement pas le cas de la dernière mouture à savoir Windows 8 qui selon les sources du site Neowin n’aurait réussi à séduire que 0,33 % du parc informatique actuel, soit cinq fois moins que Windows 7.

On parle ici de toutes les versions de Windows 8 confondues. Qu’elles soient RTM ou disons le franchement “illégales”, il n’empèche que les utilisateurs témoignent une certaine réticence à faire le pas de la découverte, à moins qu’ils ne soient tout simplement troublés par la rapidité avec laquelle un nouvel OS arrive sur le marché en risquant de changer leurs habitudes.

Ensuite, il faut prendre en compte le contexte : Gartner incite les entreprises à privilégier Windows 7 pour des raisons de fiabilité et de coût alors que plusieurs éditeurs de logiciels, voire même des constructeurs réservent un accueil plutôt froid au Windows censé mettre toutes les sphères numériques d’accord.

S’il ne faut pas tirer de conclusions sur un OS pour l’instant absent des rayons, il y a toutefois fort à parier que Windows 8 ne bénéficiera pas de l’effet “répulsif” de son prédécesseur durant ses premiers mois de commercialisation.

Source: Source