Top 5 : Les plus grandes surprises du jeu vidéo

Par Cyril le

Certains jeux sont attendus pendant des années, la moindre de leurs images faisant le tour de la planète à la vitesse de l'éclair. Mais tous ne...

Certains jeux sont attendus pendant des années, la moindre de leurs images faisant le tour de la planète à la vitesse de l’éclair. Mais tous ne sont pas GTA V, Bioshock Infinite ou Skyrim, et si les bonnes surprises sont plus rares que les déceptions, elles existent néanmoins bel et bien. Alors que Dishonored, pourtant peu attendu par la moyenne des joueurs, récolte aujourd’hui tous les lauriers, revenons ensemble sur les plus grandes surprises des joueurs.


5 – God of War

Cela peut surprendre aujourd’hui, mais en 2005, Sony n’avait pas réellement mis en avant Kratos au moment de sa première apparition sur Playstation 2. Pas de trailers grandiloquents ni de campagne d’affichage pour le Grec énervé. Pourtant, le jeu se révélait être une véritable tuerie dans les deux sens du terme, et les joueurs n’ont pas été long à porter le jeu aux sommets qu’il méritait. On connait la suite…

4 – Deus Ex

En débarquant au milieu des Quake et autre Unreal, Deus Ex aura fait l’effet d’une petite bombe. Révolutionnaire par son approche du gameplay dans un jeu à la première personne, le jeu laissait également le choix de l’approche au joueur, ce qui était franchement osé pour l’époque. Le jeu de Warren Spector aura marqué les joueurs au point que lorsque le monsieur projette en 2010 de faire un jeu de plate-formes se déroulant dans l’univers de Mickey, tout la presse est aux aguets !

3 – Darksiders

Même les journalistes se seront fait avoir par les multiples reports de Darksiders. Un jeu dont on n’attendait pas grand-chose de plus qu’une aventure sympathique, et qui est parvenu à transcender le genre en piochant allégrement dans les meilleures références possible. Le tout sublimé par la direction artistique due à la patte de Joe Madureira, dessinateur de comics dont l’inspiration médiévale a permis au personnage de Guerre de conquérir le coeur des joueurs.

2 – Baldur’s Gate

Si les rôlistes frétillent à l’évocation de l’Enhanced Edition presque 15 ans après, c’est pour une bonne raison. Les jeux de rôles peinaient à se renouveler en 1999, beaucoup versant plus dans l’action que dans la véritable quête scénarisée, mais l’utilisation de l’univers Donjons et Dragons ne pouvait se contenter d’être un Diablo-like. C’est à une véritable aventure que Bioware nous conviait, la gestion d’un groupe de personnage se montrant aussi prenante que dans la saga Ultima, inégalée jusqu’à lors.

1 – Street Fighter IV

S’il était attendu par les amateurs de jeux de combat, Street Fighter IV est en réalité devenu l’initiateur d’un véritable revival du genre. Avec la disparition progressive des salles d’arcade liée au jeu en ligne, la baston 2D avait peu à peu disparue sur nos consoles, aucun titre ne s’étant risqué sur console next-gen avant lui (bon il y a avit bien Battle Fantasia d’ArcSystem Works,mais celui-ci a disparu sans laisser de traces). Depuis, c’est un véritable raz-de-marée qui a inondé nos consoles: outre les multiples déclinaisons de Street Fighter IV, on compte également Marvel vs Capcom 3, la saga Blazblue, Skullgirls, StreetxTekken, King of Fighter et Mortal Kombat, sans compter les multiples ressorties dématérialisées d’anciens ténors du genre.

stopwatch 3 min.