Google dévisse en bourse après une fuite de ses résultats

Business

Par Pierre le

Il n’y a pas que Facebook qui a des soucis en bourse. En effet, c’est une curieuse mésaventure qui est arrivée à Google hier. Les résultats ont été publiés 3 heures avant l’horaire autorisé, ce qui a directement conduit à la suspension du titre de Google à la bourse de New York. Cette suspension à conduit à une chute douloureuse du titre de Google, qui perd ainsi 9% en quelques minutes, soit plus de 20 milliards de dollars ! Une baisse importante, qui n’a pas pu être rattrapé puisque le titre est revenu sur le marché à 40 minute de la clôture.

Mais qui est à l’origine d’une telle erreur ? Google accuse lui RR Donneley, son imprimeur qui aurait envoyé sans son autorisation ses résultats, sous forme d’un document nommé Pending Larry Quote, à la Securities and Exchange Commission. On comprend le coup de colère de Google qui perd énormément avec cette suspension de son titre.

Mais ce n’est pas tout. Les chiffres de Google dévoilés à l’avance ne sont pas bons, pas bons du tout. En effet, la firme de Mountain View a enregistré une baisse de 20 % de bénéfice par rapport à l’an passé, de 2,176 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaire total de 14,1 milliards de dollars. Une déculottée qui s’explique en partie par le rachat de Motorola, qui est également en très petite forme dans le domaine financier (151 millions de dollars de pertes nettes). Le domaine de la publicité, sur lequel 95 % des revenus de Google sont basées, n’est pas vraiment en forme. C’est toujours le flou quant à l’activité mobile, mais Google argue lui avoir réalisé un bénéfice de 8 milliards de dollars.

Bref, une situation délicate pour Google, qui doit faire face non seulement à des résultats très mitigés, mais également à une erreur qui suspend son titre. Après l’affaire de confidentialité qui l’oppose à l’Union européenne et la taxation des éditions de la presse française, Google doit encore faire face à un souci, d’une réelle ampleur cette fois-ci.

Source: Source