Taxe de la presse : Google menace

Sur le web

Par Pierre le

Sur le web, Google Sur le web, Google est tout puissant. Peut-être trop ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’affaire de la taxation de la presse sur le moteur de recherche. En effet, pour protester contre ce projet, Google menace de ne plus référencer la presse française.

Google menace d’étrangler la presse française

Le noeud du problème est la taxe que souhaite imposer le Geste qui regroupe les grands médias de la presse française au moteur de recherche américain. Les éditeurs français de presse voudraient en effet que Google leur paye une taxe à chaque clic, projet qui pourrait devenir une loi. La raison est simple, la firme de Mountain View utilise indirectement leurs contenus. Une taxe qui s’apparenterait à la rémunération déjà exercée vers les internautes qui diffusent des vidéos sur YouTube.

Google menace, donc, et l’exécution d’une telle censure pourrait déboucher sur un véritable cataclysme pour la presse française, qui perdrait ainsi une visibilité énorme. La position de Google est compréhensible, car c’est plus de 4 milliards de clics qui sont enregistrés chaque mois vers les médias du Geste.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, s’est dite favorable à l’instauration d’une telle taxe. Le conflit est-il alors inévitable ? Google, qui a déjà des démêlés avec l’Union européen pour un tout autre sujet, pourrait donc en faire qu’à sa tête. D’ailleurs, Fleur Pelerin, ministre déléguée à l’économie numérique, recevra les responsables de Google France demain après midi pour tenter de trouver une solution au problème de confidentialité.

Source: Source