Apple et Google frauderaient-ils en France ?

Business

Par Pierre le

Google et Apple sont des géants du web qui, comme de nombreuses multinationales, ont une antenne en France. Mais leurs sièges situés en Irlande pourraient leur permettre de bénéficier de charges moins onéreuses. Aujourd’hui, nous apprenons que ces deux géants seraient dans le collimateur de l’Etat Français.

Les deux sociétés prendraient-elles toutes les précautions pour moins payer ?

Google, tout d’abord. Selon un article du canard enchaîné, Google devrait au fisc la coquette somme de 1,7 milliards d’euros. La semaine dernière, le volatile avait déjà indiqué que la firme de Mountain pourrait devoir 1 milliard d’euro au fisc, mais ce chiffre excluait les pénalités de paiement et des amendes de la direction générale des impôts. L’Etat reprocherait à la firme de situer son siège en Irlande, afin de diminuer au maximum les charges. Google a immédiatement démenti l’affaire, indiquant que son adresse Irlandaise ne lui servait que de « boite au lettre » Une autre tension entre Google et l’Etat qui s’opposent déjà sur la Lex Google concernant la presse française.

Apple est également visé. En effet, selon BFM Business, la firme de Cupertino s’arrangerait avec les lois fiscales pour payer le moins d’impôts possible. La firme déclarerait en effet que 257 millions de chiffre d’affaire au pays du camembert, mais elle enregistrerait en réalité 7 milliards d’euros de CA. Une pratique à la limite de la légalité, mais envers lesquels les Etats sont impuissants. Nous vous invitons à lire l’analyse, parfois un peu complexe, de BFM Business pour bien comprendre la situation.

Bref, les deux géants ruseraient pour échapper aux impôts, non seulement français, mais également d’autres pays. Une opération qui, bien entendu, est utilisé par bon nombres de multinationales à travers le monde.

Source: Source