Beyonce coule un studio de jeux vidéo

Par Pia le

Beyonce devra comparaître dans le procès que lui intente le développeur Gate Five, qui l’accuse de lui avoir rompu le contrat qui les liait pour le développement d’un jeu vidéo de danse.

Cette fois-ci, Beyonce ne pourra pas se défiler et échapper au procès que lui intente Gate Five. En 2010, le studio et la chanteuse avaient signé un contrat d’exploitation de son image dans le but de développer un jeu de danse, Starpower : Beyonce. Mais la collaboration se serait mal passée, et la diva, jugée trop instable, aurait provoqué la rétractation d’un investisseur. Beyonce avait finalement abandonné le projet fin 2010, provoquant le licenciement de 70 employés une semaine avant Noël, et des pertes s’élevant à 7 millions de dollars (5,5 millions d’euros) d’investissement, et une centaine de millions de dollars de profits potentiels.

Gate Five l’a attaquée en avril 2011, mais Beyoncé avait déposé une requête de jugement sommaire, arguant qu’elle avait le droit de mettre fin à son contrat puisque Gate Five n’avait pas réuni les 5 millions de dollars de financement requis. La requête lui avait été refusée par le juge. La semaine dernière, une deuxième requête toujours déposée par la chanteuse a conduit le tribunal de New York a confirmer son obligation à comparaître.

Source: Source
stopwatch < 1 min.