Un ex-employé de Sony accuse Nintendo de lui avoir volé un brevet

Business

Par Pierre le

La Nintendo 3DS est sortie en mars 2011 et son atout mis en avant est son écran 3D sans lunettes. Mais Seijiro Tomita, un ex-employé de Sony, attaque Nintendo en Justice pour violation de brevet, dans le district de New York. En effet, Big N se serait inspiré de l’invention de Tomita pour créer sa console portable.

0280000003950916-photo-console-nintendo-3ds

Seijiro Tomita a travaillé chez Sony durant plus de 30 ans et a déposé plus de 70 brevets. Après une longue carrière comme ingénieur, le bonhomme a pris sa retraite en 2002. Un an plus tard, il présente l’un d’entre eux à 7 responsables de Big N : Une technologie permettant d’afficher de la 3D sur un écran, le tout sans lunettes. Seijiro Tomita a pris bien soin de breveter sa trouvaille au Japon, et plus tard aux États-Unis en 2008. Mais en 2011, la 3DS est commercialisée, et la console exploite cette technologie.

Seijiro Tomita accuse donc Nintendo de violation de brevet, la firme ayant travaillé sur la technologie sans son consentement. Devant la justice américaine, il réclame 9,80 dollars par consoles vendues en compensation. Sur 29 millions de machines vendues, cela fait une sacrée somme.

Scott Lindval, l’avocat de Nintendo, indique que la firme ne s’est absolument pas inspirée du brevet de monsieur Tomita, puisqu’elle a travaillé sur sa propre technologie. Un litige que devra régler le juge Jed Rakoff, du district de New York.

Source: Source