Des hackers Chinois ont “visité” les systèmes du Pentagone

Sur le web

Par Pierre le

Les histoires d’espionnage informatique et de piratage sont légion entre les États-Unis et la Chine. Mais l’histoire rapportée par le Washington Post prend une ampleur inquiétante. Selon le journal, les systèmes du Pentagone auraient été “visités” par des hackers chinois.

o-PENTAGON-facebook

Les visiteurs ont ainsi eu accès aux plans d’armes américaines, comme ceux du missile Patriot, des avions F 18 et F 35, des hélicoptères Blackhawk ou du radar Aegis. Une intrusion plus que gênante pour le Pentagone, qui a confirmé les piratages, mais qui rassure : cela ne remet pas en cause l’efficacité de ces armes.

Officiellement, la Chine n’est pas responsable. Officiellement seulement, puisque des responsables de l’armée américaine confient au Washington Post que l’attaque proviendrait de Chine et ferait partie de la grande campagne de piratage informatique lancée par le pays. L’Empire du Milieu n’en est effectivement pas à son coup d’essai en ce qui concerne les intrusions informatiques sur les systèmes américains.

Aujourd’hui, si tout va bien en apparence entre les deux pays, le piratage informatique est un sujet épineux. Les États-Unis sont eux aussi suspectés de participer activement à la guerre informatique que se livrent les différents pays. Le malware Flame, apparu l’année dernière, est soupçonné d’avoir été créé par les États-Unis et Israël. De même, il y a quelques mois, l’Express indiquait qu’une attaque informatique contre l’Élysée aurait pu être d’origine américaine.

Source: Source