Lookout : un rapport sur les menaces mobiles dans le monde

Sur le web

Par Gregori Pujol le

Basé sur les six derniers mois, Lookout vient de publier son rapport sur les menaces mobiles dans le monde montrant de relativement faibles probabilités d’être victime d’une menace mobile.

Bien que les probabilités d’être victime d’une menace mobile soient relativement faibles, il est utile de connaître celles qui sont en circulation dans le monde, notamment les plus récentes. Cela donne une bonne idée des intentions du moment des pirates.


Dans ce premier rapport sur les menaces mobiles dans le monde, Lookout a souhaité présenter les données recueillies à l’aide de sa plate-forme dans cinq pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Inde et Japon) afin de montrer les principales menaces ciblant les appareils mobiles dans chacun d’entre eux. Avec, selon les cas, un niveau de dangerosité allant de très faible à extrême.

Les logiciels publicitaires ne sont évidemment pas les plus dangereux, mais ils sont présents en masse dans tous les pays. Chaque nouvel utilisateur de Lookout, où qu’il se trouve, a 1,6% de chances d’avoir un de ces programmes installé sur son appareil mobile. Leur principe est simple : ils collectent à l’insu de l’utilisateur des informations sensibles le concernant, par le biais d’une plate-forme publicitaire. Les programmes de type chargeware, quant à eux, facturent indument des frais supplémentaires à l’utilisateur sans qu’il en soit averti. Dans la plupart des pays, ils arrivent en deuxième position des applications les plus courantes, derrière les logiciels publicitaires.

Les chevaux de Troie, les logiciels mouchards (spyware) ou de surveillance (surveillanceware) sont également en recrudescence. Vendus dans le commerce, ces derniers sont des programmes conçus pour s’emparer de données personnelles et les transmettre à l’insu de l’utilisateur ; 0,2 % des utilisateurs américains d’appareils sous Android sont concernés. Les chevaux de Troie sont quant à eux des programmes au demeurant légitimes, mais qui sont conçus pour accomplir des tâches illégales une fois exécutés ; ils affectent 0,5% des nouveaux utilisateurs de Lookout.

lookout2013-menaces