[E3] [MÀJ] Résumé de la conférence Sony

Par Corentin le

La violence, mes amis, la VIO-LENCE. Pendant cette conférence, Sony a juste répondu, point par point, aux arguments de Microsoft et de sa Xbox One, avec...

La violence, mes amis, la VIO-LENCE. Pendant cette conférence, Sony a juste répondu, point par point, aux arguments de Microsoft et de sa Xbox One, avec de simples slides.

Ça fait deux semaines que l’on vit l’ultra communication de Microsoft sur sa Xbox One et ça fait quelques jours qu’on en a le cœur net : sur Xbox One, pas de jeu d’occasion et une connexion obligatoire à internet. À la fin de sa conférence, Sony a enfin donné sa position sur la question, par une slide toute simple qui veut tout dire :



Video streaming by Ustream

Tant de choses sont dites en si peu de mots ! Sony décide de refuser la politique d’ultra verrouillage d’accès aux jeux et le dit clairement et simplement. On est à 10 000 lieues de la communication chaotique et non assumée de Microsoft. Les jeux pourront donc se passer de PS4 à PS4, sans restriction. On pourra les revendre et les acheter d’occasion.

PS4-No-condition

Ah oui, et aussi :

PS4-No-connection

La PS4 ne nécessitera ainsi d’aucune connexion à internet pour fonctionner, contrairement à la Xbox One. Ces annonces ont évidemment été accueillies par un tonnerre d’applaudissement de la salle. Sony remet un certain nombre de choses à leur place : l’occasion c’est normal et jouer offline c’est normal. Par contre, il faudra dorénavant être abonné au PS+ (5 euros par mois) pour avoir accès au multijoueur.

playstation-4-controller-sensor (1)

Un peu plus tôt, beaucoup plus tôt même (au début de cette conférence qui a duré près de 2 heures), Sony montrait enfin à quoi ressemblait sa prochaine console. D’un design plutôt similaire à la Xbox One dans le genre grosse boite noire (couleur Jet Black d’après Sony), elle s’en distingue néanmoins par sa coupe en biais. Elle a également souvent été montrée debout. Un design particulier qui n’est pas super sexy, sans être rebutant pour autant.

Elle disposera d’un disque dur amovible de 500 gigas, et sera livrée avec une manette Dualshock 4. Chaque manette sera vendue 59 euros à l’unité. La caméra PlayStation Eye coûtera elle 49 euros. Sony ne l’impose donc pas dans son offre de base. On rappelle que la console ne sera pas zonée.

Enfin, pour ce qui est du prix, la machine frappe encore une fois fort : 399 euros. Par rapport aux 499 euros annoncés par Microsoft un peu plus tôt, c’est une vraie claque que met Sony à Microsoft.

PS4-Prix

Reste la question des jeux. Square Enix était présent comme prévu et a peut-être fait les annonces les plus intéressantes avec le changement de nom de Versus Final Fantasy XIII en Final Fantasy XV, finalement annoncé sur PS4 et l’annonce de Kingdom Hearts III, qui semblait toutefois bien peu avancé dans son développement.

On a eu droit à pas mal de gameplay de la part d’Ubisoft qui nous a montré des phases d’Assassin’s Creed IV et de Watch Dogs. À l’instar de Bungie et de son prochain titre Destiny, qui s’est illustré dans une démonstration un peu molle, mais magnifique en terme de DA et de graphismes.

Un jeu Mad Max, développé par Avalanche Studios a été annoncé. Il s’agira d’un TPS multi-plateformes en monde ouvert (décidément!) inspiré du film à venir.

Une nouvelle franchise a également fait son apparition: The Order 1886 par Ready At Dawn. Il y a un peu de steampunk et ça se déroule à Whitechapel.

Pour le reste, c’était du déjà vu dans la conférence PS4 de la dernière fois. Sony a quand même bien insisté sur la présence d’un très grand nombre de jeux indépendants comme The Witness ou Don’t Starve. Enfin, la petite surprise venait de The Elder Scrolls Online qui sera bien présent sur la console de Sony.

Pour faire court, Sony roule sur Microsoft sur le petit jeu des conférences et de la communication. Ce dernier s’est pris les pieds dans le tapis et Sony n’a pas eu à faire grand-chose pour montrer qu’ils étaient les “gentils” et que sa console était plus attractive pour le consommateur. Comme d’habitude, les jeux PS4 manquent de ce petit surplus de charisme que possèdent les titres qui ont été montrés sur Xbox One, mais la firme japonaise n’a absolument pas à rougir de la ludothèque présentée à sa conférence. Sony gagne la bienveillance des joueurs et Microsoft perd la guerre d’opinion en l’ayant bien cherché. Mais ça ne veut pas dire que la Xbox One ne se vendra pas, loin de la.

[BONUS TRACK DU COUTEAU RETOURNÉ DANS LA PLAIE ENCORE BÉANTE]

stopwatch 6 min.