[Impressions] Aarklash: Legacy – On tente encore des trucs en 2013 [PC]

Par Corentin le

Cyanide, petit studio français, va faire un petit jeu en dématérialisé : Aarklash: Legacy. Scoop : ça ne sera ni un social game, ni un clone d’Angry Birds.

Aarklash-Legacy 1

Pour sa première expérience dans l’autoédition, le studio français Cyanide n’a pas choisi le chemin de la facilité. C’est vrai, après tout, ils auraient pu, comme de nombreux autres studios aujourd’hui, décider de faire un petit jeu pour mobile/tablette/whatever. Ça leur aurait rapporté quelques sous de faire un énième clone de Bejeweled/Fruit Ninja/Angry Birds/whatever téléchargeable pour quelques centimes sur l’Apple Store ou Google Play. Non, Cyanide va faire un jeu d’aventure/stratégie avec de la pause active. Ça s’appellera Aarklash : Legacy et faute d’être le jeu de la décennie, au moins, il fleure le panache.

Aarklash-Legacy 4Le jeu se passe dans le même univers que Confrontation. À la tête d’un groupe de mercenaires dont la mission principale est de faire payer les dettes aux débiteurs de leurs maîtres, vous vous retrouvez tout à coup avec le royaume tout entier à vos trousses. Le maître mot de l’aventure est linéarité. Ne comptez pas sur de l’exploration, ne comptez pas sur des PNJ, ne comptez pas sur un système d’argent, il n’y a rien de tout cela dans Aarklash: Legacy. Chemin, combat, chemin, combat, éventuellement un petit embranchement ou un petit puzzle histoire de glaner le contenu d’un coffre de temps en temps. Et cette linéarité est une volonté assumée des développeurs. Le titre ne se savourera ainsi que pour de courtes sessions de jeu. Au-delà de 90 minutes, le manque de variété du jeu se fait sentir.

Aarklash-Legacy 3Car chaque combat doit être pris comme un puzzle à part entière. Vous pourrez personnaliser toutes les caractéristiques de votre groupe (dans la limite de votre équipement, des membres de votre groupe et du total de vos points de compétences) entre deux combats. Les arbres de compétences sont ainsi réinitialisables à tout moment en dehors des confrontations pour adapter au mieux les stratégies aux situations de combats que vous affronterez. La tactique est ainsi au cœur des combats et une bonne stratégie vous mènera à une victoire éclatante, là où une stratégie approximative fera mourir tout votre groupe ; indépendamment du niveau de vos personnages.

Aarklash-Legacy 2La pause active vous dédouane même de votre capacité à cliquer vite et bien. Quand un groupe d’ennemis approche, le jeu se met en pause. Vous pouvez alors choisir quoi faire, qui attaquer, avec quel personnage et avec quelle compétence. Une fois que tous vos ordres auront été donnés, relancez le jeu et remettez le jeu sur pause à tout moment pour actualiser vos ordres, en fonction de l’évolution de la situation. Vous ne pourrez pas vous plaindre de votre maîtrise de la souris, uniquement de vos talents de tacticiens.

Aarklash : Legacy promet d’être sympa. Ni un chef d’oeuvre. Ni une tannée. Il est issu d’une volonté de proposer une expérience originale et de ne pas tomber dans la facilité. En septembre prochain, il coûtera 20 balles sur Steam et il méritera certainement qu’au moins quelques personnes s’y intéressent et l’achètent. Parce que dans le contexte actuel, il s’agira d’un jeu qui ne sera ni une suite, ni un clone de Bejeweled, ni whatever.

stopwatch 3 min.