[Platinum] « Travailler avec Nintendo peut être énervant tant ils sont perfectionnistes »

Par Corentin le

Si Platinum Games a pu faire Bayonetta 2, c'est surtout grâce à Nintendo qui a accepté de l'éditer. Les créateurs du jeu racontent comment c'est, de...

Si Platinum Games a pu faire Bayonetta 2, c’est surtout grâce à Nintendo qui a accepté de l’éditer. Les créateurs du jeu racontent comment c’est, de bosser avec Big N.

Bayogoguru

Un journaliste de Gamasutra a fait une interview intéressante avec deux cadres de Platinum Games : Atsushi Inaba, cofondateur du studio et Yusuke Hashimoto, déjà producteur sur le premier Bayonetta.

Évidemment, la question qui brûle les lèvres de Gamasutra est « Comment c’est de travailler avec Nintendo ? » et Inaba rassure sur ce point. Travailler avec Nintendo n’est pas encore mauvais pour la santé. Ça s’est même plutôt bien passé.

Inaba raconte.

Grâce à un concours de circonstances, nous avons eu la chance de travailler avec Nintendo.

[…]

Ils en savent vraiment long sur les jeux, ça a vraiment été super de collaborer avec eux.

[…]

Bien sûr, ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas quelques disputes sur certains points plus tard, mais jusqu’à présent, tout s’est bien passé.

Au moment où Platinum Games a dû présenter une version jouable à Nintendo, c’était évidemment le stress. D’autant que les petits gars de Platinum Games sont plutôt du genre à apprécier le travail de l’éditeur.

Hashimoto explique à Gamasutra que les conseils qu’a apportés Nintendo ont été enrichissants pour le développement de Bayonetta 2.

Quand vous travaillez sur un jeu, vous courrez toujours le risque d’avoir la tête dans le guidon et de manquer de recul. Du coup, quand vous recevez soudainement une batterie de conseils de la part de l’extérieur, honnêtement, c’est rafraîchissant.

C’est comme s’ils arrivaient à se mettre à la place d’un joueur extrêmement critique qui arrive à prendre du recul et à nous donner de très bons conseils sur la façon dont on crée un jeu.

Mais le plus intéressant, c’est que le fait d’avoir Nintendo en éditeur revient à s’exposer à un certain perfectionnisme, notamment sur le gameplay du jeu. Perfectionnisme qui a même, de l’aveu d’Inaba, suscité quelques petits énervements.

Quand on travaille avec Nintendo, on se rend compte qu’il est impossible de compenser des faiblesses dans le coeur du gameplay en faisant de plus jolis graphismes ou en ajoutant des cinématiques, ou autre.

L’enjeu, avant toute chose, est le coeur du jeu et la qualité du gameplay. Ils ont vraiment nos retours sur ce point. Et c’est même parfois un peu énervant de travailler avec des gens qui sont aussi perfectionnistes.

Cette rigueur n’est absolument pas étonnante. Et il s’agit peut-être là d’un des facteurs de longévité de la firme depuis 30 ans. Et aussi du succès de ses licences. Comme Iwata nous l’a récemment rappelé.

Bayonetta 2, quant à lui, sortira sur Wii U l’année prochaine.

stopwatch 4 min.