Prise en main : Google Nexus 7 (2013)

C’est le 24 juillet dernier, avec l’officialisation d’Android 4.3 Jelly Bean que Google, en partenariat avec Asus, en a profité pour annoncer le successeur de la Nexus 7. Pas de Nexus 7.2 ou autres, Google a gardé l’appellation Nexus 7, ce qui n’est pas plus mal. On parlera ainsi de l’édition 2013 par rapport à […]

C’est le 24 juillet dernier, avec l’officialisation d’Android 4.3 Jelly Bean que Google, en partenariat avec Asus, en a profité pour annoncer le successeur de la Nexus 7. Pas de Nexus 7.2 ou autres, Google a gardé l’appellation Nexus 7, ce qui n’est pas plus mal. On parlera ainsi de l’édition 2013 par rapport à la toute première Nexus 7 sortie à la même période une année avant. Comme vous vous en doutez, Google et Asus vous propose une tablette sous Android 4.3 à un prix toujours super agressif. Disponible en 16Go ou 32Go ainsi que dans une version 32Go 4G/LTE, la Nexus 7 est positionné de 100$ moins cher (16Go WiFi) à plus de 200$ moins cher (32Go LTE) par rapport à un iPad mini d’Apple.

SAMSUNG CSC

Pour toutes les caractéristiques techniques, je vous redirige ICI vers l’annonce en juillet dernier. Cette nouvelle Nexus 7 (2013) n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis et devrait arriver d’ici la rentrée en Europe. Pour l’instant, on n’a toujours pas de date précise mais elle sera disponible en Angleterre dès le 28 août. De plus, aux Etats-Unis, seules les versions 16Go et 32Go WiFi sont pour l’instant disponibles, la version 4G/LTE ne devrait pas cependant tarder d’après la firme de Mountain View.

SAMSUNG CSC

Au niveau des caractéristiques techniques, les principales nouveautés concernent le processeur et l’écran. Exit donc le Nvidia Tegra 3 pour le Qualcomm SnapDragon S4 Pro. Oui, ce n’est pas la dernière génération de processeur chez le fondeur de San Diego mais il faut admettre que c’est largement suffisant pour l’utilisation que nous avons actuellement des tablettes. De toutes les applications (jeux inclus) que j’ai pu tester, pas une seule n’a posé soucis. La seule interrogation qu’on pourrait avoir serait de savoir si ce S4 Pro suffira d’ici l’année prochaine quand on connait l’évolution rapide des processeurs chez les fondeurs américains. A côté, Google et Asus en ont profité pour passer d’un écran de 7″ avec une résolution de 800×1280 à un écran de 7″ avec une résolution de 1200×1920. Si on compte la barre de navigation virtuelle d’Android 4.x, on a tout de même un affichage Full HD en mode paysage, ce qui n’est pas désagréable dans l’absolu.

SAMSUNG CSC

En main, une des choses qui surprend de prime abord, c’est la largeur de l’appareil. Cette Nexus 7 (2013) est moins large, ce qui rend la prise en main meilleure. D’ailleurs, c’est flagrant pour ma part. Avec la Nexus 7 (2012) ou l’iPad mini, je tenais ces dernières dans une main du bout des doigts. Avec la nouvelle Nexus 7, je la tiens vraiment en main, limite comme un smartphone tels que les Sony Xperia Z Ultra ou Samsung Galaxy Mega 6.3. Avec un poids en dessous des 300g, la Nexus 7 (2013) reste très légère, j’ai pu expérimenté la lecture de romans et sans avoir le confort d’un Kindle, la nouvelle tablette de Google ne m’a pas fatigué le bras ou alors très peu. La Nexus 7 (2013) vous propose une finition similaire à celle de son prédécesseur. Asus a cependant remplacé le dos type gant en cuir par un dos lisse mais toujours avec un revêtement soft-touch, loin d’être désagréable. Les bords autour de l’écran sont désormais plus fin sauf en haut et en bas pour une meilleure prise en main en mode paysage. D’ailleurs, en parlant de mode paysage, avec la Nexus 7 (2012), je ne l’utilisais que très rarement à l’horizontal alors qu’avec la Nexus 7 (2013), je l’ai essentiellement utilisé dans ce mode.

SAMSUNG CSC

Pour l’écran, il garde la même diagonale de 7″ mais vous propose désormais une résolution de 1200×1920 contre 800×1280 l’année dernière soit une densité qui passe de 216dpi à 323dpi. Inutile de vous dire que tout est vraiment fin, surtout pour les textes. Il suffit de faire la comparaison avec la résolution de 1024×768 de l’iPad mini pour se rendre compte qu’une telle densité est limite obligatoire de nos jours. Avec un prix plancher commençant à 229$ pour la version 16Go, j’avais un peu peur de la qualité de l’écran (comme l’année dernière en fait). Eh bien je peux vous rassurer tout de suite, dans ce format, c’est sans doute un des meilleurs écrans si ce n’est le meilleur que j’ai pu voir. Les couleurs sont fidèles et l’utilisation en plein soleil ne m’a posé aucun soucis. Avec des lunettes polarisées qui atténuent les reflets en plein soleil, c’était encore meilleur.

SAMSUNG CSC

En conclusion et en attendant le test la semaine prochaine, la Nexus 7 (2013) m’a plus que convaincu. Avec son prix plancher, ses performances et son design simple et léger, c’est sans nul doute la meilleure tablette dans ce format. Alors oui, l’offre au niveau des applications tablettes sur Android n’est pas à la hauteur de ce que propose iOS mais je n’ai pas noté de limitations particulières si ce n’est au niveau des magazines. A confirmer d’ici la semaine prochaine mais c’est bien parti.