Hyperloop : le moyen de transport subsonique d’Elon Musk

Général

Par Auré le

Le milliardaire américain Elon Musk (détenteur des entreprises Tesla Motors, SpaceX et cofondateur de PayPal) a dévoilé lundi une première esquisse d’un nouveau moyen de transport moderne à grande vitesse.

Evoqué pour la première fois en 2012, il s’agirait d’un système de transport subsonique baptisé Hyperloop capable d’atteindre les 1220 km/h.

hyperloop Elon Musk

En effet, c’est dans un document de 57 pages intitulé Hyperloop Alpha que celui-ci a présenté un système plus rapide que l’avion, plus légers que le train et surtout moins polluant et coûteux que la majorité des moyens de transport aujourd’hui utilisés.

Devant relier Los Angeles et San Francisco en 35 minutes (soit deux fois moins que le temps aujourd’hui nécessaire), l’Hyperloop serait constitué d’un tube à basse pressurisation au sein duquel des capsules reposant sur des coussins d’air pressurisé seraient transportées à faible et à grande vitesse. Issu du travail des équipes de Tesla et de SpaceX, les capsules seraient propulsées grâce à un champ magnétique généré par un modèle électrique du moteur utilisé sur les voitures Tesla S. Les sensations à bord seraient proches de celle d’un avion et l’ensemble serait alimenté par l’énergie solaire.

En outre et comme l’assure son créateur l’Hyperloop serait apparemment moins vulnérable aux séismes et également moins sujet aux accidents que les avions et les trains “car il ne peut pas s’écraser ou dérailler”.

Une capsule de vingt passagers pourrait partir toutes les trente secondes […] Ce serait doux, comme voler sur l’air” précise Elon Musk.

Evaluant le coût de production à 6 milliards de dollars (contre 68 milliards pour le projet de train approuvé par les autorités californiennes) ce système qui pourrait (selon lui et ses équipes) aboutir d’ici une dizaine d’années et devrait coûter 20$ par passagers pour un aller simple.

Ayant probablement conscience qu’un document papier ne suffira pas à convaincre le peuple, E. Musk a laissé entendre qu’il pourrait prendre en charge le lancement du projet en créant au moins un prototype avant de transmettre les rênes à quelqu’un d’autre.

Reste à savoir si les autorités californiennes seront prêtes à revenir sur leur décision pour se lancer dans le projet du cofondateur de PayPal mais aussi et surtout si le degré d’implication du milliardaire ne risquera pas de jouer en sa défaveur.

Soulignons cependant que le document de 57 pages précise à plusieurs reprises que le projet Hyperloop Alpha comporte “sans aucun doute des erreurs et des éléments à optimiser” et que M. Musk invite toutes les bonnes volontés à lui soumettre leurs idées, sur le modèle de l’open source.

Je n’essaie pas de faire des tonnes d’argent avec ça, mais j’aimerais que ce projet devienne réalité et je pense que cela aiderait si je faisais un modèle.

Environ 600 km séparent Los Angeles de San Francisco

carte
source 2

Source: Source