Facebook joue la transparence

Sur le web

Par Pierre le

Facebook a décidé de jouer la transparence cette semaine en dévoilant son Global Government Requests Report, bilan mondial de requêtes effectuées par les autorités nationales lors du premier semestre 2013. Sans surprise, ce sont les États-Unis qui sont les plus actifs. Au total, ce sont 26 607 demandes qui ont été effectuées au niveau mondial. […]

Facebook a décidé de jouer la transparence cette semaine en dévoilant son Global Government Requests Report, bilan mondial de requêtes effectuées par les autorités nationales lors du premier semestre 2013. Sans surprise, ce sont les États-Unis qui sont les plus actifs.

mark-zuckerberg

Au total, ce sont 26 607 demandes qui ont été effectuées au niveau mondial. Le pays de l’oncle Sam a lui envoyé un peu moins de 12 000 requêtes concernant 21 000 profils Facebook. Le réseau social de Mark Zuckerberg y a répondu favorablement à hauteur de 79 %. L’Inde se classe 2e avec 3 245 demandes concernant 4 144 comptes. Demandes auxquelles Facebook a répondu favorablement dans 50 % des cas.

La France, elle, se classe 6e avec 1 547 sur 1 598 comptes, avec un taux de réponse de 39 %. Facebook précise que ses demandes sont dans la plupart des cas faites dans le cadre d’enquêtes pénales. Si la loi le permet, le réseau social diffuse les informations, qui sont en général des informations telles que le nom ou le lieu d’habitation. Mais il peut arriver que certaines demandes aillent plus loin, comme l’adresse IP. Facebook prendrait bien soin d’étudier sagement la question avant d’y répondre, s’assurant que tout cela se fait bien dans le cadre légal.

Les demandes adressées à Facebook sont à découvrir en détail à cette adresse.

Source: Source