[IFA] Prise en main : Samsung Galaxy Gear

Evénement

Par Gregori Pujol le

Finalement, après Sony, c’est Samsung qui a dégainé, lors de l’IFA, sa montre Samsung Galaxy Gear.

_DSC4676

Un design simple

Cette montre connectée fonctionne obligatoirement avec un smartphone Samsung (via Bluetooth 4.0 + NFC). Elle dispose d’un design en métal pour le tour de l’écran et la boucle, couplé à un plastique assez résistant mais agréable pour le bracelet. Certifiée IP55, elle est par ailleurs déclinée en 6 coloris (blanc, gris, orange, noir, gris et rose doré). Dans la boucle, on retrouve un haut-parleur et un capteur photo de 1.9Mpx BSI (qui fait aussi de courtes vidéos de 10s) sur le bracelet. Sur les côtés du cadre, il n’y a rien sauf le bouton On/Off et deux micro avec système Noise Cancelling. En fait, c’est le cadre qui est sensitif et qui sert à naviguer dans les différents menus de la montre via des “gestures” (slide gauche, droite, haut, bas).

_DSC4685

_DSC4683

_DSC4709

_DSC4682

_DSC4681

_DSC4684

Des spécifications “basiques”

Outre son écran Super AMOLED de 1.63 pouces (320x320px, 278ppi), la Galaxy Gear offre un processeur single core de 800mhz avec 512Mo de RAM et une capacité de 4Go. Ses dimensions sont de 36,8×56,6×11,1mm pour 73,8g avec une batterie de 315mAh offrant une autonomie de 25h environ, ce qui est à la fois pas mal mais peu pour une montre !

_DSC4703

Une prise en main agréable

Une fois au poignet, la montre ne fait pas très grosse et n’est pas trop lourde contrairement aux smartwatch que nous avons pu tester précédemment. Elle est assez simple à utiliser puisque toute la configuration se fait via votre smartphone. Une application Gear Manager est en effet disponible et c’est grâce à elle que vous allez pouvoir gérer votre montre, choisir le type de notification à afficher, les différentes options, les applications à installer, etc. Une fois configurée, la Galaxy Gear vous donnera évidemment l’heure, mais vous permettra également de recevoir et passer des appels, recevoir les SMS et notifications (Smart Relay) de votre smartphone, prendre des photos et des vidéos, des mémos vocaux transformés en texte ou encore d’accéder à vos contacts, à la météo et de contrôler votre lecteur audio.

_DSC4698

_DSC4688

_DSC4687

_DSC4692

_DSC4699

_DSC4701

_DSC4679

_DSC4710

Sans oublier les fonctions podomètre, contrôle vocale (SVoice), “find my phone” ou encore “auto lock” (pour verrouiller/déverrouiller votre smartphone à distance). Au total, pas moins de 70 applications seront disponibles pour la Galaxy Gear lors de sa sortie (Evernote, Pinterest, Runkepper, Facebook, Twitter…). Ces applications ne seront pas forcément installées sur votre montre (capacité de 4Go) mais seront compatibles et pourront donc interagir avec elle depuis votre smartphone.

Pour finir, la Galaxy Gear est livrée avec un petit étui en simili-cuir qui permet en fait de la recharger, mais aussi de faire l’appairage avec un smartphone.

Un nouveau marché qui s’ouvre

Jusque-là, la smartwatch était, depuis de nombreuses années, un marché de niche. Avec l’explosion des objets connectés, celle-ci est maintenant propulsée aux yeux du grand public. Après Sony, Samsung vise donc le marché de masse avec une montre plutôt bien réalisée, complète et qui ne donne pas l’impression d’avoir une enclume au poignet. Maintenant, l’utilité d’une montre connectée est encore un peu floue mais devrait petit à petit s’éclaircir. En attendant une possible montre Apple, la Galaxy Gear a sans aucun doute une place à prendre, mais il vous faudra tout de même débourser 300$.

Poignet féminin
Poignet féminin