[IFA] Prise en main : Sony Vaio Tap 11

Evénement

Par Pierre le

Est-ce une tablette ? Est-ce un PC portable ? Les deux, mon capitaine ! Le Vaio Tap 11 dévoilé par Sony se présente pourtant comme une tablette Windows 8.1. Tout comme la Surface Pro de Microsoft, elle a tout d’un ultrabook polyvalent, la touche Sony en plus.

DSC03268

La première impression qui frappe lorsqu’on prend la machine en main, c’est sa finition. Une chose est certaine : les efforts de la marque japonaise ont payé. Ils présentent là une machine léchée, ultra bien finie et très agréable à regarder. Le Tap 11 suit la logique de design adoptée par Sony depuis le début de l’année et s’offre même des tranches en aluminium pour donner un look maîtrisé de A à Z. Visuellement, le Tap 11 est une réussite.

Le clavier détachable adopte lui aussi un design simple mais efficace avec ses touches d’aluminium. Car oui, le Tap 11 dispose d’un clavier physique de qualité qui vous permet de protéger l’écran lorsque vous le transportez. Le tout pourrait être très maniable avec ses 1,35 kg. Classique, mais toujours appréciable.

DSC03291

Le Tap 11 est un ultrabook déguisé en tablette, puisque nous trouvons à l’intérieur un processeur Intel Haswell (jusqu’à un Intel Core i5-4210Y), une mémoire SSD pouvant aller jusqu’à 8 Go, une HD 4400 et un stockage SSD de 128 Go. Un vrai laptop donc, qui profite également de Windows 8.1 pour être utilisé en tablette. Et le mode tablette pourrait trouver ses adeptes, Sony ayant pris soin d’inclure des applications dédiées vous permettant de contrôler votre téléviseur Bravia ou de prendre des notes.

Une des autres particularités de la tablette Tap 11, c’est son stylet. Sur le papier, Sony nous promet des sensations proches de l’écriture réelle en prise de note, le tout s’ajustant selon la pression exercée. Malheureusement, en pratique, cela s’avère plus laborieux : le logiciel se perdant lors d’une écriture trop rapide. Une feature qui est pour l’instant très loin du confort de l’écriture manuscrite, contrairement à ce qu’avait annoncé le constructeur.

DSC03283

Toujours dans l’écriture, mais sur clavier, cette fois, Sony offre un keyboard détachable très prometteur. Malgré son design peu engageant, le clavier rempli son contrat et s’avère agréable passées quelques minutes. Même constat pour le trackpad, sous forme de petite surface granuleuse ne venant pas casser le design. Le tout se clipse à l’écran de la même manière que la Surface de Microsoft. Simple, rapide, efficace.

Côté écran, Sony montra là aussi tout son savoir faire. Ecran IPS de 11,6 pouces en 1080, la qualité est là, les couleurs sont fidèles et le contraste juste. De plus, la légèreté de la tablette et sa finesse (9mm et 19,5 mm avec le clavier) rendent la prise en main très agréable. En revanche, si vous ne voulez pas avoir quelque chose dans les mains, un pied détachable vous permettra de la faire tenir debout toute seule.

DSC03277

Dur, dur de trouver des défauts à la tablette de Sony pour l’instant. Cependant, il est légitime de douter de l’autonomie de la machine, qui pourrait être bien inférieure à la concurrence. Néanmoins, Sony a pris soin de placer une deuxième batterie dans le clavier afin de contrer ce doute. Nous attendons maintenant de tester plus longuement, pour confirmer ou infirmer, cette première impression exaltée.

La Tap 11 de Sony sortira à la mi-octobre à un prix débutant à 850€.