Petting Zoo : des créatures mécaniques interactives à Orléans

Robots

Par Auré le

Le studio londonien Minimaforms a dernièrement installé à Orléans et plus précisément au FRAC Centre trois créatures mécaniques dans le but de construire un nouveau genre de petit Zoo. Fixées au plafond, les vedettes de ce Zoo sont d’étranges créatures tentaculaires en plastique capables de réagir à la présence d’humains grâce à un ensemble de capteurs Kinect.

Développées à l’aide du langage Processing, ces créatures sont capables de synchroniser leurs mouvements les unes avec les autres et simulent l’intérêt ou l’ennui en fonction de la proximité des visiteurs et de la vitesse de leurs mouvements. Ainsi, les personnes souhaitant interagir physiquement avec les « animaux » sont accueillis par des regards indiscrets tandis que ceux qui se tiennent à l’écart sont considérés comme ennuyeux et donc ignorés.

Bien qu’ils ne soient pas dotés d’une véritable intelligence artificielle, les robots de Minimaforms ont tout de même suscité l’intérêt et parfois même troublés quelques visiteurs.

Petting Zoo n’est pas seulement une installation réactive qui répond automatiquement à des stimulations ; les pieuvres peuvent modifier leur comportement, exprimer des « états d’âme » et solliciter, voire reconnaître, un visiteur.

minimaforms

Source: Source