Windows RT : Microsoft planque le bureau classique

Android

Par Olivier le

Windows RT est bâti sur un étrange paradoxe. D’un côté, on ne peut y installer que des apps conçues pour la nouvelle interface « tuiles », de l’autre Microsoft a tout de même intégré un bureau classique façon Windows 7… alors qu’on ne pourra y installer de logiciels destinés aux versions précédentes de la plateforme, ARM oblige.

a1eab088-eed1-4a3d-91b7-89fa1e333655

C’est que Redmond n’a pas pu vraiment faire autrement. L’éditeur livre en effet avec chaque tablette RT une copie d’Office histoire d’appâter le chaland. Malheureusement, cette version n’a pas été optimisée pour l’interface Metro, obligeant l’utilisateur à jongler entre les différents bureaux. Pas simple de s’y retrouver, et la difficulté de communiquer sur ce sujet a sans doute eu pour effet de précipiter les ventes de la Surface RT dans les tréfonds.

Cela n’empêche toutefois pas Microsoft de commencer discrètement à préparer les esprits à la disparition de la vue desktop. Sur les nouvelles tablettes sous Windows RT 8.1, Surface 2 comme Lumia 2520, l’éditeur a planqué la tuile qui permet de passer d’un bureau à l’autre – celle-ci n’est tout simplement pas installée par défaut sur l’écran de démarrage. La prochaine étape sera la suppression pure et simple du desktop classique… Mais si une version d’Office adaptée au tout-tactile est dans les tuyaux de Redmond, il faudra encore pour un temps s’accommoder de cette drôle de situation.

Dans le même esprit, le suffixe RT, qui a déjà disparu du nom de la dernière Surface (« Surface 2 »), pointe aussi aux abonnés absents pour la Surface première du nom. On n’en trouve plus trace sur le site dédié à la tablette. Une manière de conjurer le mauvais sort ?