iWork et Aperture sont gratuits à leur insu

Android

Par Olivier le

La gratuité de la suite bureautique iWork pose de sérieux soucis de gestion à Apple. Dans la foulée du lancement des nouvelles versions de Pages et consorts, de nombreux utilisateurs d’anciennes versions se sont vus offrir de… repasser à la caisse pour obtenir les nouvelles moutures. Si ce bogue a été réparé, il en est […]

La gratuité de la suite bureautique iWork pose de sérieux soucis de gestion à Apple. Dans la foulée du lancement des nouvelles versions de Pages et consorts, de nombreux utilisateurs d’anciennes versions se sont vus offrir de… repasser à la caisse pour obtenir les nouvelles moutures.

feature_ilife_iwork_hero

Si ce bogue a été réparé, il en est un autre qu’Apple ne devrait pas tarder à boucher : Pages, Numbers et Keynote, ainsi qu’iPhoto, iMovie, GarageBand (iLife) et Aperture peuvent ainsi être obtenus sans bourse délier par quiconque ayant installé une version piratée ou d’essai. Apple a offert il y a quelques années de télécharger des démos de ces logiciels. Si cela pose un sérieux problème pour Aperture, un logiciel qui coûte 69 euros, c’est aussi problématique pour iWork. La suite d’applications bureautiques n’est censée être gratuite que pour ceux ayant acheté un Mac depuis le 1er octobre.

On verra si Apple réussira à boucher cette faille dans les heures qui viennent. Mais Cupertino n’a jamais montré beaucoup de zèle dans la protection de ses logiciels – et on rappellera que le succès initial de la suite Office de Microsoft s’est bâti pour partie sur la facilité avec laquelle il était possible de la pirater.

Source: Source