[Plan machiavélique] Faire une 2DS… pour vendre des 3DS

Par Fabio le

Le président de Nintendo Satoru Iwata a déclaré pendant une session de questions/réponses que la sortie de la 2DS ne signifiait pas l’abandon de la 3DS. En fait, au contraire.

Satoru Iwata

Il n’est pas question d’abandonner le marché de la 3DS, pour Iwata. La 2DS fait même partie d’un plan de développement à plus grande échelle pour qu’au final, toutes les consoles s’y retrouvent. Les équipes de Nintendo ont absolument tenu à sortir une console en entrée de gamme moins chère (130 euros pour la 2DS, contre 180 pour la 3DS, chez un revendeur comme la FNAC) pour la sortie d’un jeu comme Pokemon X/Y (notre test). Car indirectement, cela permettrait à un horizon plus lointain de maximiser les ventes de la 3DS.

La Nintendo 2DS est une des options que nous proposons à nos clients, et nous allons continuer de travailler sur les Nintendo 3DS et les 3DS XL, nous ne sommes pas en train d’abandonner la 3D, nous allons continuer à être force de proposition pour cette technologie.

D’ailleurs, la 2DS, on avait testé ça, ici. L’intégralité du questions/réponses se trouve .

Dans le même cadre, Iwata a aussi réaffirmé avec vigueur sa stratégie de développement, différente de celle des autres constructeurs, Sony et Microsoft.

Suivre et imiter est le genre de raisonnement que Nintendo essaie d’éviter le plus, et même si on ne rejette pas l’idée de renforcer nos liens avec les éditeurs tiers, employer la même stratégie que les autres constructeurs conduirait à une approche bêtement compétitive, à base de guerre des prix et de soldes qui n’en finiraient jamais. Nous voulons adopter une approche unique et personnelle et construire des relations durables avec nos éditeurs tiers.

Satoru Iwata est un homme plutôt malin. Même s’il a sans doute moins le choix des moyens qu’il ne veut bien le dire.

Source: Source
stopwatch 2 min.