Google devra déréférencer les photos gênantes de Max Mosley

Business

Par Pierre le

L’ancien patron de la FIA, Max Mosley, a eu quelques petits soucis avec Google. En effet, le site avait référencé des photos de lui dans une situation plus que gênante. Mosley a alors attaqué Google en justice et a finalement obtenu gain de cause. Max Mosley apparaissait en effet dans des photos violant sa vie […]

L’ancien patron de la FIA, Max Mosley, a eu quelques petits soucis avec Google. En effet, le site avait référencé des photos de lui dans une situation plus que gênante. Mosley a alors attaqué Google en justice et a finalement obtenu gain de cause.

563428-max-mosley-ancien-patron-de-la-f1-a-londres-le-6-novembre-2013

Max Mosley apparaissait en effet dans des photos violant sa vie privée, puisqu’on le voyait dans des séances sado-masochistes. Google référençant les photos, Mosley a décidé d’attaquer le site américain, évoquant le droit à l’oubli. Les photos datent en effet de 2008 et ont été publiées par News of The World. Le site a été condamné en 2011 mais les photos en question étaient toujours trouvables sur Google.

Le tribunal de Grande Instance de Paris a donné raison à l’ancien patron de la FIA. Google devra donc déréférencer les neufs photos concernées dans les deux mois. Google devra également verser un euro symbolique de dommages et intérêts.

Une condamnation qui paraît anodine comme ça, mais qui pourrait faire avancer les choses à l’heure où le droit à l’oubli sur internet est de plus en plus en débat. Eric Schmidt, le patron de Google en personne, a lui-même confié qu’il était favorable à un tel droit.

Source: Source