GameBench : un benchmark Android avec lequel on ne peut pas tricher

Smartphone

Par Jerome Durel le

Un petit scandale éclatait il y a quelques mois, lorsque l’on apprenait que Samsung et d’autres fabricants tentaient de gonfler les résultats de benchmark de leurs appareils. En dépit d’un démenti de Samsung le doute subsiste, mais nous avons aujourd’hui un outil dans lequel on peut totalement avoir confiance : GameBench.


C’est en tout ce que la start-up éponyme fondée en 2012 promet. Selon elle, il est impossible de tricher avec le programme. Il servira ainsi à corroborer les résultats obtenus avec des outils plus traditionnels qui s’articulent autour de tâches rapides et prédéfinies.

L’approche de la start-up est différente. Il s’agit en réalité d’une application qui tourne en tâche de fond et mesure les performances réelles du téléphone durant des sessions de jeux. En pratique, vous lancez Dead Trigger par exemple et l’appli va mesurer en permanence le taux de rafraîchissement du jeu, on pourra réitérer l’opération avec d’autres jeux pour affiner les résultats qui seront donc plus proches des conditions d’utilisation réelles.

gamebench
Galaxy S4 vs HTC One

Mieux encore, elle mesure également la consommation du téléphone en constatant l’impact de la session de jeu sur la batterie. La chose a un double intérêt : permettre d’établir un ratio performance/consommation, mais aussi et surtout de garantir que la consommation n’est pas anormalement élevée. On peut ainsi être certain que les performances n’ont pas été délibérément augmentées, au mépris de l’autonomie, une pratique que l’on soupçonnait dans l’affaire du BenchmarkGate.

GameBench va ensuite compiler et pondérer toutes les données obtenues afin d’établir un score général. L’application est pour le moment en bêta et ne sortira probablement pas avant le premier trimestre 2014 sur Android. On l’attend avec impatience, et nous tâcherons de l’intégrer dans nos tests dès que possible.

Source: Source