La Russie ne veut plus de Gmail

Sur le web

Par Pierre le

Edward Snowden a fichu un sacré bazar avec les révélations sur PRISM. Un bazar nécessaire, certes, mais un bazar quand même. Si les pays Européens se sont dressés contre l’espionnage américain, ils ne sont pas les seuls. La Russie, par exemple, veut penser à l’avenir. Et pour ça, il vaut mieux prévenir que guérir.

putnin-rifle

Pour éviter tout espionnage américain dans l’avenir, le FSB, anciennement connu sous le nom de KGB, aurait demandé à tous les fonctionnaires de ne plus utiliser des boites mails étrangères. Le service va même plus loin en citant Gmail comme exemple.

Cette demande est révélée par le journal Izvestia. Elle s’adresse aux présidents russes de régions. Une demande qui va dans le sens de la sécurité des données. Même si Google s’est insurgé contre les pratiques de la NSA, l’agence américaine ne s’est pas gênée pour piocher dans les données du géant de Mountain View.

Source: Source