Apple ne collabore pas avec la NSA pour espionner l’iPhone

Apple

Par Olivier le

Les informations collectées par la NSA sur les iPhone ne sont pas le fait d’Apple, a assuré le constructeur dans un communiqué. Celui-ci vient clarifier les choses, après la controverse soulevée par DROPOUTJEEP, ce spyware développé par l’office de sécurité du gouvernement américain.

An illustration picture shows the logo of the U.S. National Security Agency on the display of an iPhone in Berlin

La NSA, qui écoute aussi les smartphones sous Android et accède aux serveurs de BlackBerry, pénètre dans les iPhone via une backdoor dont plusieurs ont questionné la présence : a t-elle été débusquée par les fins limiers de la NSA, où a t-elle été placée là sciemment par Apple ? Cupertino affirme n’avoir rien à voir dans cette histoire.

Apple déclare en effet n’avoir jamais travaillé avec la NSA pour « créer une porte dérobée dans aucun de nos produits, y compris l’iPhone ». Le constructeur assure également ne pas être au courant du programme de la NSA ciblant ses terminaux. Apple précise aussi qu’à chaque fois que ses ingénieurs entendent parler d’une attaque contre la sécurité des données de ses utilisateurs, ces derniers prennent les mesures qui s’imposent en bouchant les failles.

DROPOUTJEEP a été créé en 2008 et nécessite un accès physique à l’iPhone pour en récupérer les précieuses données. Une installation « à distance » (sans avoir besoin de tripatouiller le smartphone physiquement) a pu être développée ensuite, mais dans l’état actuel des informations disponibles, rien ne dit que la NSA y soit parvenue.

 

Source: Source