CES Preview : Nvidia Tegra K1

Evénement

Par Gregori Pujol le

C’est à Nvidia qu’est revenu l’honneur d’ouvrir le bal des conférences du CES 2014. La marque en a profité pour annoncer son prochain processeur mobile : la Tegra K1, succédant à la Tegra 4. Comme l’a dit Jsen Hsun Huang, le PDG de Nvidia, elle ne pouvait s’appeler Tegra 5, bien trop différente de la précédente.

Comme nous le disions lors de l’annonce, La K1 a pour principale nouveauté de disposer d’un GPU Kepler, exactement comme les GeForce de la Série 600. C’est en choisissant cette architecture qu’Nvidia espère rapprocher les mondes PC et Mobiles, avec bien évidemment le jeu en ligne de mire.

C’est au détour des allées du CES que nous avons pu prendre en main la nouvelle bête sur une Tegra Note de référence, c’est à dire servant simplement à montrer les capacités de la puce, mais qui ne sera pas commercialisée. Nous avons eu droit à la version Denver (64 bits), à deux cœurs, cadencée à 2,5 GHz dans le meilleur des cas, épaulée par ses 192 cœurs CUDA.

_DSC5553
C’était l’occasion de voir tourner l’Unreal Engine 4, c’est beau et la tablette le fait sans aucun problème. Il en va de même pour les vidéos de démonstration qui étaient franchement impressionnantes (et visibles dans la vidéo juste en dessous). Elles l’auraient déjà été sur un PC, mais alors sur une tablette… Bien évidemment, Nvidia a aussi mis la vidéo 4K en avant, faut-il vraiment dire que la fluidité était au rendez-vous. Malheureusement, nous n’avons pas pu faire tourner de benchmarks.

Donc oui, la K1 est performante, mais quelques questions subsistent tout de même. La marque au caméléon n’a par exemple rien dit sur la consommation de son SoC, ni sur l’autonomie que l’on peut espérer sur les terminaux embarquant des K1. Difficile également de se prononcer sur la chaleur produite.

Nous ne savons pas non plus vraiment quand nous pourrions voir arriver les premières ardoises puisque aucun partenaire n’a été annoncé pour le moment. On sait simplement que le modèle ARM Cortex-A15 de la puce arrivera dans quelques semaines, il faudra ensuite que les fabricants les intègrent dans leurs machines, la version « Denver » est prévue pour le second semestre 2014.

On attend également de voir ce qu’elle pourra donner dans les véhicules, puisque Nvidia fait partie de l’Open Automotive Alliance, avec Google. Système de guidage, voitures autonomes ? On attendra les salons automobiles pour le savoir.