Réalité virtuelle : Les gros éditeurs s’y intéressent, mais patientent avant d’investir « massivement »

Par Henri le

Malgré l’engouement certain que provoque l’Oculus Rift, les gros éditeurs jouent la carte de la patience avant d’investir massivement dans cette technologie.

Brendan Iribe, PDG d'Oculus VR
Brendan Iribe, PDG d’Oculus VR

L’Oculus Rift commencer sérieusement à intriguer des millions de gamers mais les éditeurs AAA ne se laissent pas prendre par l’engouement général. Alors que la plupart des développeurs indépendants adhèrent totalement au projet, et y percoit une nouvelle manière d’aborder le média, les gros éditeurs semblent attendre de voir quelle technologie se démarque vraiment. Interrogé par Gamasutra, Brendan Iribe, PDG d’Oculus VR, a souligné cette différence.

La plupart des développeurs sont très enthousiastes, et de nombreuses start-ups et éditeurs indépendants sont prêts à faire le grand saut avec Oculus VR. […] Mais la plupart des grosses compagnies regardent l’Oculus Rift, et se disent que « ça va probablement marcher ». Que ce sera « probablement une bonne chose ». Peut-être qu’Oculus réussira, peut-être qu’un gros acteur du marché se lancera dans cette branche (et raflera la mise).

oculus_rift_UE4

Cependant, Iribe se dit confiant et estime que la réalité virtuelle a le potentiel pour « bouleverser » l’industrie du divertissement, et qu’on regardera bientôt cette année comme celle où ce grand projet est devenu réalité.

Le jour où vous aurez des lunettes de réalité virtuelle, voudrez-vous toujours jouer sur un écran d’ordinateur ? Si oui, pourquoi ? Cela ne tuera pas le jeu traditionnel. Comme le jeu vidéo n’a pas tué le jeu de plateau. Il y aura toujours plein de jeux qui n’exploiteront pas la réalité virtuelle dans le futur, mais le concept aura bouleversé l’industrie. Pas demain, mais dans les 10 ou 20 prochaines années.

C’est tout le mal qu’on leur souhaite ! Attendez-vous cette technologie avec impatience ?

 

stopwatch 5 min.