Electronic Arts, bien parti pour devenir « la pire entreprise d’Amérique » pour la 3e fois

Par Henri le

Entre la gronde des joueurs de Battlefield 4, et les critiques concernant les DLC abusifs, l’éditeur Electronic Arts pourrait bien gagner un trophée dont il se passerait bien.

ea-fail

Consumerist est un site américain qui s’intéresse aux relations entre les entreprises et les consommateurs. Chaque année, les journalistes remettent un prix de la « pire entreprise d’Amérique », basé sur la corrélation entre l’importance d’une société, et sa manière de traiter sa base de client. Et EA semble bien parti pour remporter le titre ultime pour la troisième année consécutive. Un titre qui avait déjà été contesté par Jeff Brown, chef des relations publiques d’EA, en 2012. Mais les votes des consommateurs semblent toujours indiquer le contraire.

e2758c_3828733 (1)

Le site explique la raison principale de ce mécontentement.

Alors que la croissance d’Electronic Arts est positive depuis plusieurs années, la manière dont l’entreprise traite sa clientèle la qualifie pour une nouvelle saison en finale de la WCIA (Worst Company in America).

maxresdefault

En ligne de mire, les problèmes qui gangrènent Sim City, sorti il y a bientôt un an, ou les nombreux bugs de Battlefield 4, corrigés à grand renfort de patchs hebdomadaires. L’essorage des licences et les DLC «précoces » n’arrangent pas l’image de marque de la firme.

Pensez-vous qu’EA mérite une telle distinction ?

stopwatch 3 min.