Un trafiquant de drogue arrêté grâce aux Bitcoins

Business

Par Jerome Durel le

Le Bitcoin, la monnaie idéale pour les activités illégales ? Oui et non. Après quatre mois d’enquête, la douane française a arrêté un trafiquant de drogue qui se faisait payer en Bitcoins.

kinder-thug

La méthode est on ne peut plus simple. Les douaniers ont simplement commandé une petite quantité d’amphétamine au trafiquant présumé, payé en Bitcoins. Ils ont ensuite remonté la piste grâce à des recoupements informatiques.

L’homme a été arrêté le 21 décembre chez lui, où 300 grammes d’amphétamines ont été retrouvés, indique aujourd’hui la Direction nationale du Renseignement et des Enquêtes douanières (DNRED) au Figaro. Il faut noter que l’arrestation n’a été possible que grâce aux bitcoins.

En effet, la loi française interdit aux douaniers d’acheter aux trafiquants de la drogue ou des contrefaçons avec des devises ayant cours légal. C’est d’autant plus efficace que de plus en plus de personnes peu scrupuleuses utilisent cette monnaie réputée discrète, note la DNRED.

Une nouvelle qui a d’ailleurs été évoquée par la commission des finances du Sénat qui se réunissait ce matin pour parler des monnaies virtuelles. Un premier pas vers leur encadrement qui s’est malheureusement soldé par plus de questions que de réponses. Si nous sommes encore loin d’une législation, il est en tout cas certain que la monnaie est sortie de l’ombre.