Le Fisc français demande un milliard d’euros à Google

Business

Par Jerome le

Google ne s’en tirera pas comme ça dans le litige qui l’oppose aux autorités fiscales françaises. Selon les informations du Point, Mountain View fait l’objet d’un redressement fiscal, à hauteur d’un milliard d’euros.

google_art

L’information n’a pas encore été confirmée par le ministère de l’Économie et des Finances qui se prévaut du secret fiscal précise le magazine. Reste à savoir quand Google paiera effectivement la facture au Trésor public.

La firme américaine, qui a toujours assuré être en conformité avec les lois fiscales françaises, déclare un chiffre d’affaires faible dans l’Hexagone en délocalisant une partie des revenus en Irlande. La filiale française n’a ainsi reversé que 5,5 millions d’euros à l’État en 2011.

Comme l’indique le Point c’est notamment le cas des revenus issu des fameux « adwords« . Les documents saisis par les autorités françaises ont ainsi pu mettre en lumière ces stratégies d’optimisation fiscale.

Mais l’optimisation n’est pas une fraude et on comprend justement mal, en l’état actuel des choses, comment nous sommes passés d’une optimisation à une fraude. La nouvelle devrait en tout cas ravir notre gouvernement qui cherche 2 milliards d’euros chez les fraudeurs sur l’année 2014.

Si les autorités ont trouvé une faille dans l’optimisation fiscale, nous ne serions guère étonnés de voir d’autres multinationales écoper d’un redressement fiscal dans les mois qui viennent.