TF1, M6 et Canal + interpellent la ministre de la Culture sur la concurrence de Netflix and co.

Business

Par Pierre le

Les groupes M6, TF1 et Canal + s’inquiètent de plus en plus de l’arrivée sur le marché d’acteurs majeurs comme Netflix ou Google. En effet, ils estiment qu’ils font face à de la concurrence déloyale. Leur patron interpellent aujourd’hui la ministre de la Culture dans une longue lettre publiée par L’Express.

netflix-logo

Nonce Paolini, Nicolas de Tavernost et Bertrand Meheut, respectivement patrons de TF1, M6 et Canal, ont pris leur plume pour demander l’aide d’Aurélie Filippetti dans une lettre commune. Ils s’inquiètent notamment des bouleversements provoqués par l’arrivée de ces géants américains et affirment ne plus avoir les armes nécessaires pour lutter contre leur concurrence.

Il n’est pas ici question de mettre des bâtons dans les roues de ces nouveaux acteurs, mais bien de demander à l’État un assouplissement des règles sur l’audiovisuel pour les groupes historiques. Ils dénoncent notamment le fait que Netflix et consorts bénéficient de « réglementations plus souples » tout en pratiquant « une optimisation fiscale exorbitante« .

L’objectif des PDG des groupes français est de demander une rencontre avec la ministre de la Culture pour lui soumettre des « propositions d’urgences« . Ils veulent notamment réformer la réglementation qui date des années 80, par exemple sur la chronologie des médias, qu’ils jugent d’une complexité plus du tout en phase avec notre monde moderne.

Les chaînes précisent qu’elles ont le sentiment de se trouver dans la même situation que la presse-écrite, ne pouvant lutter à armes égales contre les nouveaux venus utilisant les nouvelles technologies. Il y a donc urgence et elles espèrent avoir attiré l’attention de la Ministre avec cette lettre.

Ci-dessous, la lettre complète publiée par L’Express :

1
2
3

Source: Source